×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 mars 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Calida vante les bienfaits de sa stratégie en 2019

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 mars 2020

Dans son rapport annuel publié le 6 mars dernier, le groupe Calida évoque une année "réussie". En 2019, le chiffre d'affaires net consolidé de la firme suisse a augmenté de 1,7 % (corrigé des effets de change) à 404,3 millions de francs suisses (environ 381,5 millions d'euros). A changes courants, il a cependant reculé de 1,3 % sur l'exercice.


Chez Calida, tous les marqueurs sont au beau fixe - Aubade


"Nous avons pris en compte très tôt la dynamique du marché, soumis à de fortes mutations, et avons défini nos priorités stratégiques en conséquence. Celles-ci sont pertinentes pour toutes les marques du groupe ; elles ont été mises en œuvre de manière continue avec une grande cohérence, grâce aux efforts inlassables de nos employés", se félicite Reiner Pichler, PDG du groupe suisse.

Et de mettre en avant notamment la performance en ligne, le e-commerce ayant rapporté 50,9 millions de francs suisses (environ 48 millions d'euros), en augmentation de 20,2 %, représentant désormais 12,6 % du chiffre d'affaires total du groupe.

Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 9 % par rapport à l'exercice précédent pour atteindre 23,6 millions de francs suisses (environ 22,3 millions d'euros). La marge avant intérêts et impôts s'est améliorée, passant de 5,3 à 5,8 %. Quant à la marge brute, elle a augmenté de 60 points de base.

Le ratio de fonds propres s'est lui aussi amélioré, passant de 58,8 % à 59,4 %. En revanche, le bénéfice net a lui marqué un repli de plus d'un million de francs suisses, passant de 17,8 millions en 2018 à 16,6 millions en 2019 (-6,8 %).

Dans le détail, par marques et hors correction des effets de change, c'est la marque de dessous et de vêtements d'intérieur qui donne son nom au groupe, Calida, qui est la plus performante et reste leader du portefeuille. Avec 140 millions de francs suisses de ventes, en hausse de 1 %, auquel s'ajoute une progression du même ordre de la contribution au résultat opérationnel groupe, la marque-enseigne suisse est le meilleur vecteur de croissance du portfolio.

Côté outdoor, Millet Mountain Group (Lafuma, Millet, Eider) a reculé en 2019, avec un chiffre d'affaires en repli de 2,7 % à 113,9 millions de francs suisses, mais sa contribution au résultat opérationnel du groupe reste stable. La branche Lafuma Mobilier est elle aussi en équilibre par rapport à 2019 en termes de ventes, à 46 millions de francs suisses, et elle améliore légèrement sa rentabilité.

Oxbow enregistre pour sa part un recul de son chiffre d'affaires de 2,5 % à 32 millions de francs suisses (environ 30,2 millions d'euros), mais renforce sa contribution au résultat opérationnel, celle-ci passant de 6,9 à 7,4 millions de francs suisses.

Enfin, dans le pôle lingerie, Aubade a connu l'exercice le plus délicat. Le chiffre d'affaires a atteint 62,9 millions de francs suisses (59,3 millions d'euros), soit une baisse de 2,5 %. La contribution au résultat opérationnel recule d'autant.

Validation de la stratégie de concentration du portefeuille



Au cours de l'exercice 2019, environ 84 % des ventes du groupe ont été réalisées en dehors de la Suisse. L'expansion sur des marchés comme l'Allemagne, l'Autriche, la France et l'Europe en général reste une priorité pour la firme levète, pour qui le marché japonais offre également des opportunités intéressantes, notamment en ce qui concerne le groupe Millet Mountain.

À la fin du mois d'octobre dernier, Calida Holding AG a conclu un accord avec les fonds Echiquier Value Euro et Echiquier Excelsior, tous deux actionnaires de longue date de Lafuma SA, pour racheter leur participation de 4,14 % au capital de la société française. À la fin de l'exercice, Calida détenait 91,84 % de son capital. Depuis, la holding suisse a encore relevé sa participation à 93,5 % grâce au rachat des actions détenues par Karakoram SAS.

Dans le cadre de la "rationalisation du portefeuille de marques et de la mise en œuvre cohérente de la stratégie de concentration", le groupe Millet Mountain, filiale du groupe Calida, a revendu sa marque Eider au sud-coréen K2 en janvier dernier.  

En février, le groupe Calida a par ailleurs reçu une offre ferme de Rainbow SAS, qui souhaite racheter Oxbow. La transaction devrait être conclue au cours du deuxième trimestre 2020.

"Avec ces transactions, le groupe Calida poursuit de manière cohérente sa stratégie de concentration de son portefeuille, qui devrait lui permettre d'exploiter encore plus efficacement le potentiel de synergie de ses marques", explique le groupe Calida. Et d'ajouter : "Tout ceci devrait nous rapprocher de notre objectif : atteindre une marge avant intérêts et impôts de 8 % à moyen terme", se réjouit le groupe Calida.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com