Calvin Klein réduit la voilure à Milan

La filiale de Calvin Klein à Milan serait menacée de fermeture. La réorganisation de la griffe lancée par sa maison mère, le groupe de mode américain PVH, peu de temps après le départ du directeur artistique Raf Simons, devrait avoir en effet des répercussions en Europe, comme l’a dévoilé WWD.


La nouvelle campagne de Calvin Klein - Facebook/Calvin Klein

Dans une note publiée par le magazine américain, la société confirme qu’est « en cours une procédure de licenciement collectif pour certains départements du bureau de Calvin Klein à Milan. L'entreprise s'efforce de minimiser l'impact social de cette procédure. Nous savons que nous vivons une période difficile, mais nous comptons sur la coopération de toutes les personnes impliquées pour trouver des solutions appropriées ».

Les bureaux de Calvin Klein étaient injoignables ce mardi. Selon des sources citées par le journal, les licenciements pourraient toucher 50 personnes, dont certaines pourraient être relocalisées au siège de PVH à Amsterdam.

Le groupe, qui détient entre autres Tommy Hilfiger, Arrow et Van Heusen, a annoncé début janvier un plan de restructuration de 120 millions de dollars (104 millions d'euros) pour sa marque Calvin Klein. Au programme, notamment, la relance de la ligne Calvin Klein 205W39NYC sous un nouveau nom, une nouvelle approche créative et un nouveau directeur artistique, ainsi que la fermeture au printemps du flagship de Madison Avenue à New York.

Par ailleurs, une nouvelle organisation du marketing devrait être adoptée et la division nord-américaine du groupe sera repensée via la fusion des lignes masculines Calvin Klein Sportswear et Jeans.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER