Calzedonia déploie un projet industriel en Éthiopie

En Italie, Sandro Veronesi, président de Calzedonia, est identifié comme entrepreneur impliqué dans la vie culturelle. A l'instar d'autres géants de la mode italienne (Cucinelli, della Valle, Ferragamo...), il s'est fait remarquer par sa  contribution à la sauvegarde du patrimoine artistique d'Italie. Mais c'est désormais en Afrique que le dirigeant mène un grand projet d'entreprise. Selon le descriptif, celui-ci aura aussi des visées sur le plan humanitaire.

Calzedonia a en effet annoncé avoir inauguré le 18 octobre sa première usine de production en Éthiopie. La nouvelle structure, appelée Itaca Textile, se trouve à Mékélé et emploie déjà 1 000 employés, auxquels l'entreprise annonce garantir transport et restauration gratuits. Ils devraient être 1 500 d'ici à mi-2019.


Le nouvel établissement de production de Calzedonia en Éthiopie

La région où se situe le nouveau pôle, le Tigré, se caractérise par son régime douanier favorable, une forte présence de main-d’œuvre et une grande disponibilité de matières premières; c’est donc, potentiellement, le lieu idéal pour une structure de production.

L'entreprise affiche aussi des velléités humanitaires avec la construction d'un puits, situé face à l'établissement, et d'une clinique sanitaire pour les employés.


Sandro Veronesi (troisième en partant de la gauche), patron du groupe Calzedonia, inauguration d'Itaca Textile
 
Le projet Itaca Textile a été entrepris en 2016 avec la sélection des premiers effectifs, qui ont été formés sur le processus de production et occupent aujourd’hui des postes à responsabilités. La nouvelle structure, qui s'étend sur une superficie totale, entre espaces couverts et extérieurs, d'environ 18 500 mètres carrés, produira les marques Calzedonia, Tezenis et Intimissimi, en s’occupant de tout le cycle de production (du contrôle qualité des tissus à la confection) en particulier de pulls, pyjamas et leggings.

Le groupe Calzedonia a terminé 2017 avec un chiffre d'affaires de 2,314 milliards d’euros, en croissance de 8,7 %, dont 54 % réalisés à l'étranger. Les chiffres d'affaires de chacune des marques du groupe ont été de 802 millions pour Calzedonia, 691 millions pour Intimissimi, 609 millions pour Tezenis, 65 millions pour Falconeri, 23 millions pour Signorvino et 9 millions pour Atelier Emé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

BalnèaireIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER