Calzedonia : ventes globales stables en 2018, mais progression à l'export et en ligne

Le groupe italien Calzedonia a annoncé ce 12 mars les résultats relatifs à son exercice 2018, qui a enregistré un chiffre d’affaires plutôt stable par rapport à 2017, à 2,3 milliards d'euros (+2 % à taux de change constant et -0,5 % à taux de change courant). L’export, qui représente 55 % du chiffre d’affaires total, ainsi que l’e-commerce sont en croissance. L’EBITDA est attesté à 478 millions d'euros, en léger recul de 2 % par rapport à l'exercice précédent.


Sandro Veronesi, patron du groupe Calzedonia
 
La société qui contrôle l'enseigne éponyme Calzedonia, mais aussi Intimissimi, Tezenis, Atelier Emé ou encore Falconeri, poursuit son expansion dans la vente au détail, comptant aujourd’hui 4 671 points de vente, dont 2 965 à l'étranger et 1 706 en Italie. Cette année s’est distinguée avec l’ouverture de 217 nouveaux magasins, dont 207 à l'étranger, en particulier en Russie, en Chine, en Espagne, en France et aux Etats-Unis, des pays où le groupe entend bien continuer d’investir dans des nouveaux monomarques.
 
La griffe de maille haut de gamme Falconeri, grâce à un renforcement de son management, prévoit notamment d’importantes ouvertures pour cette année, parmi lesquelles Tokyo et New York. En Italie, le développement d'Intimissimi Uomo et Atelier Emé se poursuivra. Le groupe s’attellera également au changement de look de ses magasins Calzedonia, Intimissimi et Tezenis déjà existants.
 
Enfin, du côté de la production, en plus des usines déjà présentes en Italie, au Sri Lanka, en Croatie, en Roumanie, en Bulgarie, en Serbie et en Bosnie, le groupe a inauguré en octobre dernier sa première usine en Ethiopie.

Traduit par Sonia Broyart

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

BalnèaireDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER