×
5 885
Fashion Jobs
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Recruitment Officer, Luxury Retail
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes - Vélizy 2 H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
27 sept. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Calzedonia veut conquérir le marché français avec un défilé médiatique à Paris

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
27 sept. 2022

Les plus de 1.400 invités conviés par Calzedonia étaient accueillis par un immense tapis rouge et des néons fuchsia à l’entrée du Palais Brongniart. Une célébration en grande pompe amplement justifiée: pour la première fois de son histoire, cette marque italienne fondée en 1986 organisait un événement de masse hors des frontières de son pays d’origine et elle n’a pas choisi sa date au hasard, car le lundi 26 septembre marquait aussi le début de la Fashion Week parisienne. Intitulé “A Legs Celebration“ (“Hommage aux Jambes“, en français), cette expérience immersive a mis en vedette les collants les plus emblématiques de la griffe.


Entrée du palais Brogniart lors de l’événement Calzedonia - FNW


“Paris est la ville la plus importante du monde pour le secteur de la mode. Et pour affirmer notre présence et attirer l’attention sur notre marque, il n’y a pas de meilleure opportunité que la semaine de la mode“, explique Sandro Veronesi à FashionNetwork.com. Au-delà du défilé en lui-même, l’événement avait aussi pour but de marquer une étape décisive et montre bien l’importance du marché français pour le spécialiste de la bonnèterie et des vêtements de bain.

“La France est un pays fondamental où les clientes portent encore beaucoup de collants, bien plus que dans d’autres pays. En Italie, nous sommes une marque très reconnue, mais en France, nous avons encore un grand potentiel de croissance“, assure l’entrepreneur italien. C’est simple: pour lui, le marché français doit devenir “le plus important de la marque Calzedonia“.

Actuellement, la griffe y compte 215 boutiques (franchises et établissements en nom propre confondus). Intimissimi, le label de lingerie du groupe, y possède 50 points de vente. Tezenis, sa griffe jeune au positionnement plus accessible, et Falconeri, spécialisée dans le cachemire, y dénombrent respectivement 20 et 10 boutiques. “Nous avons pour projet d’inaugurer une vingtaine de boutiques Calzedonia par an en France“, détaille Sandro Veronesi. Le monde physique reste déterminant pour cette entreprise.

“Pour nous, les boutiques revêtent une importance cruciale. Les gens veulent être en contact avec les produits et pouvoir les toucher, et cela n’est pas près de changer“, soutient-il. En France, le groupe italien vise 300 points de vente d’ici la fin de l’année. Dans le monde entier, le conglomérat exploite 2.100 établissements sur 53 marchés, dont 600 sont en Italie. Sa boutique en ligne, quant à elle, touche 35 pays.


Sandro Veronesi, le fondateur de Calzedonia - Calzedonia


Lors de ce premier événement stratégique, les visiteurs étaient invités à vivre une expérience déployée dans trois salles, conçue par l’agence créative Villa Eugénie. L’univers de la marque y était représenté à travers une galerie des glaces, des effets kaléidoscopiques et un spectacle de danse et d’acrobatie présenté par 60 artistes. La marque en a profité pour mettre à l’honneur ses collants les plus emblématiques, commercialisés depuis ses débuts, et a présenté son édition spéciale pour les fêtes de fin d’année, qui sera distribuée dès le mois de décembre. Laëtitia Casta, Chiara Ferragni, Camelia Jordana, Shay Mitchell et Tina Kunakey faisaient partie des invitées les plus prestigieuses.

Les résultats financiers semblent valider la stratégie de l’entreprise: les chiffres de 2019 ont d’ores et déjà été dépassés, atteignant des niveaux supérieurs à ceux d’avant la pandémie. En 2021, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 2,505 milliards d’euros dans le monde entier, dont 160 millions d’euros en France. L’Italie représente cependant 43,9% de ses revenus, avec 1,099 milliard d’euros de revenus annuels. Actuellement, le groupe réalise la moitié de son activité sur le continent européen et la vente en ligne génère 12% de ses ventes. “Nous espérons que le e-commerce va poursuivre sa croissance“, déclare Sandro Veronesi.


Calzedonia


Le conglomérat a pris le contrôle de Falconeri en 2009. Au début du mois de septembre, il a pris une participation de 80% dans la griffe de luxe italienne Antonio Marras. “Nous avons foi dans le potentiel de cette marque. Nous voulons trouver l’équilibre adéquat entre expression créative et succès commercial“, argumente Sandro Veronesi. Toutefois, il tient à souligner que l’avenir de son entreprise ne passera pas par “une stratégie d’acquisitions“, mais bien par le développement de la croissance organique des marques de son portefeuille. “Nous gardons l’œil ouvert au cas où des opportunités se présentent“, mentionne-t-il cependant. Et le lancement de nouvelles marques propres ne semble pas non plus au programme: “Nous en avons déjà huit, et c’est énormément de travail !“, s’exclame-t-il.

Calzedonia reste l’enseigne la plus prolifique du groupe, mais elle ne sera pas la seule à bénéficier d’investissements destinés à stimuler son activité. Sa marque de vins, Signorvino, va ouvrir un premier flagship dans le quartier latin à Paris. Mais ce n’est pas tout: Jennifer Lopez va devenir la prochaine égérie mondiale d’Intimissimi, nous révèle le dirigeant en exclusivité. Un grand pas en avant dans le développement de la marque aux États-Unis.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com