×
5 878
Fashion Jobs
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Recruitment Officer, Luxury Retail
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Manager Des Ventes - Vélizy 2 H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 oct. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Camaïeu: des salariés occupent le siège de l'enseigne

Par
AFP
Publié le
4 oct. 2022

Des salariés de l'enseigne de prêt-à-porter Camaieu, mise en liquidation, ont occupé mardi le siège de la société à Roubaix, à l'issue d'une assemblée générale tenue à l'extérieur à l'appel de la CGT, a constaté une journaliste de l'AFP.


Le siège Camaïeu ce 12 septembre (photo d'archives) - Denis Charlet AFP


Les protestataires, accompagnés du délégué CGT Thierry Siwik, ont arraché un grillage pour pénétrer sur le parking du siège. Une trentaine d'entre eux ont ensuite gagné le hall, sans intervention des vigiles, avant d'occuper les lieux.

"Je comprends leur colère. C'est hyper triste. La société ne méritait pas de disparaître", a réagi la directrice générale de Camaieu, Sandrine Lilienfeld, présente sur place.

"Cela fait partie du rapport de force, sinon on ne sera pas entendus", a expliqué à l'AFP M. Siwik, dont le syndicat n'est pas majoritaire. L'occupation doit se poursuivre ces prochains jours, a-t-il précisé.

"On veut montrer que l'entreprise nous appartient, qu'on n'est pas responsables de cette situation, que c'est l'actionnaire qui est responsable", a-t-il ajouté, soulignant qu'il n'y aurait "pas de casse".

La CGT affirme disposer d'un "projet" qui permettrait de maintenir environ la moitié des emplois, quelque 1.200, mais être encore à la recherche d'investisseurs.

"On a des partenaires financiers qui sont susceptibles d'investir chez Camaieu mais les fonds ne sont pas suffisants", a expliqué M. Siwik.

Des salariés, certains revêtus de gilets CGT, s'étaient auparavant rassemblés à l'extérieur pour écouter l'avocat de la CGT, Me Fiodor Rilov, leur proposer d'entamer une procédure contre l'actionnaire, Hermione People and Brands (HPB), filiale de la Financière immobilière bordelaise (FIB), qui avait repris Camaieu en 2020.

L'avocat a notamment pointé des "engagements non tenus" de l'actionnaire. Il entend demander en référé des documents comptables pour lancer une procédure de "réparation du préjudice" envers les salariés.

Selon lui, "le plan social du liquidateur sera au ras des pâquerettes".

En cessation de paiement deux ans après sa reprise par la FIB, Camaieu a été mis le 28 septembre en liquidation par le tribunal de commerce de Lille et ses activités mises à l'arrêt le 1er octobre.

Selon Laurent Gunst du syndicat autonome UPAE, majoritaire, il reste aujourd'hui 2.126 salariés concernés par la liquidation, après le départ de salariés en CDD et autres alternants.

"On est en réflexion, on envisage aussi une action contre les anciens dirigeants", a-t-il expliqué, interrogé sur un éventuel soutien de l'UPAE à l'action menée par Me Rilov.

"Ils s'en prennent aux mauvaises personnes, il n'y a plus personne au siège", a estimé M. Gunst au sujet de l'occupation, tout en jugeant la colère des protestataires "légitime".

Vendredi doivent se tenir les premières consultations du CSE en vue du plan social.

Roubaix, 4 oct 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.