×
Publicités

Camaïeu placée en redressement judiciaire

Publié le
26 mai 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La liste des enseignes de mode demandant de l'aide au tribunal s'allonge. Après André, La Halle, Naf Naf ou Orchestra, c'est au tour du géant Camaïeu d'entamer une procédure judiciaire. Ce 26 mai, la chaîne qui se présente comme le leader du prêt-à-porter féminin en France a été placée sous la protection du tribunal de Commerce de Lille, en vue de sa mise en redressement judiciaire.


Camaïeu s'appuie sur un réseau d'environ 900 adresses dans le monde. - DR


Une source proche de la direction nous informe que cette situation est en partie due au refus du prêt garanti par l'État (PGE) que demandait Camaïeu pour traverser la crise sanitaire. "L'obtention d'un PGE nous aurait permis d'y faire face et de boucler notre financement afin de poursuivre la transformation entamée en octobre, indique-t-elle. Malgré l’appui de la Région et de l’État et le soutien de ses actionnaires, ce prêt a été refusé, entraînant l’impossibilité pour l’entreprise de faire face à la crise de trésorerie".

La marque nordiste fondée en 1984 revendique un parc de près de 900 magasins répartis dans 21 pays, dont environ 650 installés sur le marché français. En mars dernier, l'entreprise annonçait réduire la voilure à l'international en souhaitant fermer 135 points de vente hors de son marché domestique d'ici fin 2020 (Italie, Pologne, République tchèque...).

Un plan de transformation allait être mis en œuvre, et dans ce cadre, "un accord de financement était sur le point d'être conclu avec les actionnaires et les banques", ajoute la source. Mais la crise du Covid-19 a donc déclenché de lourdes difficultés de trésorerie pour l'enseigne. Elle a dû fermer ses magasins et enregistré un manque à gagner de 162 millions d'euros, son chiffre d'affaires ayant chuté de 95 %.

L'option du redressement judiciaire permettra d'explorer des pistes de changements de mains, en recherchant des repreneurs. Mais comme pour La Halle (actuellement en quête d'acquéreurs et ayant reçu des offres partielles), Camaïeu est un acteur de taille du secteur textile, pesant 718 millions d'euros de ventes annuelles :  les potentiels acquéreurs aux reins solides ne sont pas légion.

Rappelons qu'en août 2019, une nouvelle gouvernance avait été mise en place au sein de la chaîne avec l'arrivée de Joannes Soënen à la présidence, six mois après que Modacin, la holding détenant l'enseigne, est passée aux mains de ses créanciers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com