Camaïeu teste de nouvelles solutions digitales en magasin

Comme de nombreuses chaînes d’habillement, Camaïeu tente de digitaliser davantage ses points de vente pour les rendre plus efficaces et attractifs. L’enseigne, qui opère un très vaste réseau (650 unités en France), se focalise pour l’instant sur un magasin test récemment inauguré à Nice, au sein du centre commercial Cap 3000, où elle a concentré une série d’expérimentations.


La caisse en libre-service, adossée à des bornes interactives - Camaïeu

Le magasin de 220 mètres carrés a tout d’abord implémenté l’étiquetage RFID, qui permet une réception, un inventaire et un encaissement des produits de façon plus fluide. Il offre la possibilité aux clientes de venir essayer en magasin un article qu'elle a réservé une heure avant sur Internet. Et permet aussi de tester la caisse libre-service, le client enregistrant et réglant seul son achat. Côté caisse classique, des vendeurs sont toujours présents, mais ont vocation à se placer à côté du client pour « décloisonner la relation », l’encaissement pouvant se faire de façon mobile dans l’espace de vente grâce à de petites tablettes et terminaux de paiement sans fil.

Dans cette boutique niçoise, Camaïeu n’a pas lésiné sur l’écran. Qu’il s’agisse d’un support publicitaire en vitrine ou à l’intérieur du point de vente d’un écran grandeur nature sur lequel il est possible de scanner un vêtement pour découvrir ses caractéristiques, le voir porté et si besoin connaître la disponibilité d’une taille en magasin ou en ligne. En outre, des bornes plus classiques sont disposées pour présenter l’intégralité de l’offre de l’enseigne et enregistrer les commandes.


Casiers e-résa et réception de commandes e-commerce, écran interactif, et accessoires placés en zone d'essayage - Camaïeu

« Le digital a imposé de nouvelles normes, de nouvelles attentes des consommateurs et nos clientes veulent vivre des expériences shopping plus fluides et plus expérientielles », commente Nicolas Woussen, le président de Camaïeu. Une entreprise réalisant 718 millions de ventes annuelles et qui est passée en fin d’année 2018 aux mains de ses créanciers (incluant les fonds Farallon, CVC Credit Partners et Carval) au terme d’une bataille les ayant opposés aux ex-actionnaires sur fond de résultats financiers délicats.

L’enseigne ne précise pas dans quelle mesure et à quel rythme ces services présentés dans ce magasin « laboratoire » de Nice Cap 3000 seront déployés au sein de son parc.

Née en 1984 dans le Nord, Camaïeu s'appuie à ce jour sur un réseau de 900 magasins à travers le monde et a ces dernières années digitalisé sa commercialisation en passant par des prestataires extérieurs : elle a introduit son offre sur les marketplaces de La Redoute en 2017 puis de Zalando en novembre 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER