×
Publicités

Camaïeu : un spécialiste de la restructuration à la direction générale et financière

Publié le
today 22 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Un nouveau cadre expérimenté ayant mené plusieurs plans de retournement dans des entreprises de mode a rejoint Camaïeu. En mai, Frédéric Blond a pris le poste de directeur administratif et financier de l’enseigne aux 718 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Depuis juin, il endosse également et de façon intérimaire la direction générale, comme nous l’a confirmé une porte-parole de l’enseigne.


Collection été 2019 - Camaïeu


Cette nomination s’inscrit dans un contexte chahuté que traverse la chaîne nordiste née en 1984. En décembre 2018, face une dette colossale et après une lutte entre actionnaires et créanciers, elle est passée aux mains de ces derniers (dont les fonds Farallon, CVC Credit Partners et Carval). Sa dette s’élevant à 459 millions d’euros a été convertie en capital.

Puis, en juin dernier, le président de Camaïeu depuis septembre 2018, Nicolas Woussen, a quitté la société. Il est remplacé temporairement par Robert Bensoussan, président du comité de gouvernance du groupe Camaïeu. 

Frédéric Blond, qui détaille sur son profil LinkedIn être associé du cabinet de conseil Oxylean depuis 2014, est un spécialiste du management intérimaire ou de crise. De 2005 à 2007, il a mené en tant que directeur financier et des opérations le changement de mains puis la réorganisation de la maison Christian Lacroix. Il a ensuite œuvré à la restructuration du sourcing et de la supply chain de l’enseigne Morgan jusqu’en 2009, avant de mettre en œuvre une réduction massive des coûts au sein des 3 Suisses en 2009/2010 qui s'était assortie d'un plan social.

L’activité commerciale de Camaïeu semble délicate depuis plusieurs mois. Si ses ventes récentes ne sont pas détaillées, sur la période de mars à mai 2019, l’enseigne a décroché par rapport à ses concurrents du marché de la mode féminine, selon Kantar Worldpanel. Elle est passée durant cette période de 5,9 à 4,9 % de parts de marché et a été doublée de peu par H&M alors qu’elle occupait nettement la première place du classement à la même période l’an passé.

La chaîne aux 900 points de vente dans le monde demeure un mastodonte du textile français avec près de 650 magasins répartis sur le sol tricolore, mais elle n’a pas encore tout à fait concrétisé son virage omnicanal. Pour accélérer sur ce point, Ous Ouzzani, passé auparavant par le groupe Beaumanoir, a été recruté à la direction du digital cette année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com