Camaïeu vend désormais ses produits chez Zalando

Camaïeu renforce sa présence online. La chaîne de prêt-à-porter possédant un réseau tentaculaire en France (650 unités) mais aussi à l’international (250 points de vente) cherche un nouveau relais de croissance grâce à la vente sur Internet en rejoignant aujourd’hui le site Zalando.


La maille de l'enseigne prend aussi place chez Zalando - Camaïeu

Sur le portail allemand, qui se revendique comme le numéro un européen de la mode en ligne, l’enseigne de mode féminine répertorie plus de 600 articles. Cette décision doit « permettre à Camaïeu d’aller toucher un profil de clientes férues de mode partout en Europe, en bénéficiant de l’expérience d’achat optimale de Zalando », justifie la société, souhaitant donc recruter de nouvelles consommatrices hors de France. Camaïeu avait fait son entrée sur le site de La Redoute en décembre 2017, débutant donc il y a un an son aventure en marketplace.

Une stratégie de diversification qui a pour but d’« offrir à ses clientes un parcours sans couture et cultive la proximité avec elles pour faciliter leur quotidien, en étant accessible sur un maximum de canaux de vente », assure Emmanuelle Bach Donnard, directrice marketing et digital de Camaïeu.

Depuis plusieurs saisons, Zalando est une plateforme investie par les grandes enseignes de prêt-à-porter. Mango, Gap ou Naf Naf y sont déjà distribuées, de même que des labels du géant Inditex (Massimo Dutti et Oysho depuis cet été sur la version française), mais aussi la chaîne du groupe H&M Monki depuis juin dernier.

Chez Camaïeu, le renforcement d’une stratégie véritablement omnicanale devient prégnante pour continuer à exister. La chaîne, qui réalise 718 millions d’euros de ventes annuelles, a vu arriver un nouveau président à la rentrée, Nicolas Woussen (ex-Showroomprivé). Elle connaît surtout depuis quelques mois une tension entre actionnaires et créanciers. La société Modacin, holding financière de Camaïeu, a été placée en procédure de sauvegarde le 15 octobre dernier. « Les discussions avancent et se déroulent de façon constructive avec l’objectif d’assurer la croissance pérenne du groupe », nous précise un porte-parole. L’objectif est de trouver un nouvel accord sur la dette de l’entreprise, qui atteint environ 460 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER