×
5 485
Fashion Jobs
Publié le
11 avr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cambodge: l'industrie du textile-habillement mise sur les économies énergétiques

Publié le
11 avr. 2022

Dans un pays où les coûts énergétiques freinent historiquement la compétitivité de l'industrie, un programme pilote de 22 mois intégrant dix leaders locaux du textile-habillement aurait permis de réduire de 18% la consommation d'énergie, et de 29% la consommation d'eau. Une initiative amenée à s'étendre à l'ensemble de la filière, et dont l'aboutissement intervient alors que les coûts des énergies font redouter à la région une forte inflation. Celle-ci pourrait atteindre 4,7% cette année au Cambodge, selon Asia Development Bank, tandis que des hausses sont déjà attendues en 2023 pour le Vietnam (+4%), la Malaisie (+5%) et la Birmanie (+8,5%).


Shutterstock


Ces chiffres sont rapportés par la Société Financière Internationale (IFC), émanation du Groupe de la Banque mondiale dédié au développement des pays émergents via le secteur privé, qui opère sur ce sujet avec le soutien du ministère de l'Economie de la Corée du Sud, client-clef du textile local. L'IFC, qui n'indique pas le poids de son soutien financier, pointe que l'initiative a logiquement été ralentie par la crise sanitaire, mais que 60% de ses recommandations ont néanmoins pu être mises en pratique. En cas d'application des différents modes d'organisations testés, la démarche permettrait de réduire de 29% la consommation d'énergie, de 44% la consommation d'eau, et de 25% les émissions par rapport aux niveaux de 2018.

"Les coûts énergétiques élevés et la faible productivité ont eu un impact sur la compétitivité de l'industrie de l'habillement au Cambodge", souligne Rana Karadsheh-Haddad, directrice régionale de l'IFC pour l'Asie-Pacifique, en charge de l'industrie manufacturière. "C'est pourquoi l'IFC a soutenu l'écologisation des chaînes de valeur textiles mondiales au niveau local afin de promouvoir une croissance durable du secteur privé et d'améliorer la compétitivité des fabricants locaux. En s'appuyant sur ces résultats positifs, l'IFC tirera parti de ses partenariats avec les grandes marques mondiales pour favoriser la durabilité dans le secteur de l'habillement au Cambodge, stimuler la reprise et renforcer la résilience".

Les entreprises cambodgiennes participantes s'étaient en effet vu proposer comme incitation tarifaire le Global Trade Supplier Finance (GTSF) de l'IFC. Un programme d'aide financière destiné aux exportateurs, et dont les entreprises cambodgiennes profiteraient déjà à hauteur de 276 millions d'euros.

Fort de 750.000 salariés, le secteur cambodgien du textile-habillement a exporté pour 11,3 milliards d'euros de marchandise en 2021, en progression de 15,2% sur un an. Une progression qui, comme l'avait pointé FashionNetwork.com, est à lire à l'aune du coup de frein connu en 2020 par la secteur. Le Cambodge est néanmoins ressorti de l'exercice 2021 comme une solution de repli pour des commandes textiles passées d'ordinaire en Birmanie et au Vietnam. Pays dont les industries ont été respectivement impactées l'an passé par un coup d'Etat militaire et le pire rebond épidémique du continent.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com