×
Publicités

Canada Goose, porté par un très bon troisième trimestre, va ouvrir une nouvelle usine au Québec

Auteur :
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 18 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Canada Goose a publié jeudi dernier ses résultats pour le troisième trimestre 2018/19, lesquels ont surpassé les estimations des analystes durant la saison hivernale, une période cruciale pour la marque et ses fameuses parkas. Pour le trimestre clos le 31 décembre 2018, la société de Toronto enregistre des ventes en hausse de 50,2 % à 267 millions d’euros, contre 178 millions d’euros l’an passé. Un boom des ventes qui le fabricant de manteaux à renforcer ses capacités de production avec l'ouverture d'ici fin mars d'un nouveau site de production à Montréal.


La nouvelle usine pourrait à terme employer 650 personnes. DR


Le revenu net grimpe à 69 millions d’euros, contre 42 millions d’euros en 2017, grâce à un revenu d’exploitation plus élevé et à un taux d’imposition plus bas. L’Ebitda ajusté atteint quant à lui les 101 millions d’euros, versus 63,3 millions d’euros un an plus tôt.

La vente directe, qui regroupe les boutiques en propre de la marque et son e-shop, a généré des chiffre d'affaires en hausse à 157,2 millions d’euros, contre 88 millions d’euros l’an passé. « Cette hausse est due aux recettes supplémentaires de nos cinq nouvelles boutiques physiques et de notre nouvelle e-boutique [sur T-Mall], ainsi qu’aux solides performances des boutiques et e-boutiques existantes », déclare Canada Goose dans un communiqué.

Le réseau de boutiques a doublé en un an

Entre les troisièmes trimestres 2017 et 2018, le réseau Canada Goose est passé de cinq à onze boutiques. Cinq de ces nouveaux espaces ont ouvert au troisième trimestre, dont une première adresse en Chine continentale.

La vente en gros est elle aussi en hausse, avec des revenus trimestriels passant de 89,7 millions d’euros en 2017 à 109,6 millions d’euros en 2018. En cause : des commandes aux montants plus élevés des partenaires existants et des expéditions plus précoces dans la saison. Selon la société, cette croissance est notamment due à l’ajout d’une ligne en duvet plus léger à son offre permanente.

Dans le canal de la vente en gros, la marge brute est passée de 47,5 % à 50,4 % grâce notamment à la réduction des droits de douane entre le Canada et l’Union européenne découlant du nouveau traité CETA.

Baffin, la marque de chaussures de luxe acquise par Canada Goose en novembre 2018, a elle aussi apporté sa pierre à l’édifice, relève la firme canadienne.

Une nouvelle unité de production au Québec
 
A l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, la société a aussi annoncé la création d'un nouvel atelier dans la zone de Chabanel, à Montréal (Québec).

Le bâtiment, de plus de 10 000 mètres carrés, devrait employer plus de 100 personnes d’ici fin mars. Le nombre de salariés pourrait atteindre 650 si l’usine tourne à pleine capacité d’ici fin 2020. Il s’agira de la seconde usine de la marque au Québec et de sa huitième au Canada.

Canada Goose a revu ses prévisions annuelles à la hausse et s’attend désormais à une croissance compris entre 35 et 40 % pour son exercice 2018/19.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com