×
Publicités
Par
Reuters
Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
10 nov. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Capri Holdings (Michael Kors) réduit ses prévisions pour les fêtes face à la lenteur de la reprise en Chine

Par
Reuters
Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
10 nov. 2022

Mercredi, le groupe Capri Holdings Ltd, propriétaire de Michael Kors, a réduit ses prévisions financières pour la période des fêtes, pointant la lente reprise de la demande en Chine suite aux restrictions liées à la Covid-19 et à l’incertitude entourant l’économie mondiale.


Michael Kors - Printemps-été 2023 - Mode féminine - New York - © PixelFormula


Si les maisons de luxe ont réussi à répercuter la hausse des coûts sur leurs clients les plus fortunés, la Chine demeure un point sensible car les restrictions ponctuelles imposées aux affaires et aux déplacements suite à la politique "zéro Covid dynamique" de Pékin empêchent les consommateurs de retrouver le chemin des magasins de haute couture.

“(Les restrictions dues à la Covid) ont causé énormément de difficultés... nous pensons qu’il faudra du temps pour que nous assistions à une reprise (en Chine),” a déclaré John Idol, PDG de Capri.

"Le chiffre d’affaires au deuxième trimestre en Chine continentale a chuté à un taux frôlant les 20%, alors que l’activité économique du pays durant le mois écoulé s’est détériorée en raison d’un nouveau ralentissement de la fréquentation en magasin", a ajouté John Idol.

Capri, qui détient également Versace et Jimmy Choo, n’a pas divulgué le total de ses recettes provenant de Chine mais la région est d’ordinaire le troisième plus grand marché pour les enseignes de luxe derrière les États-Unis et l’Europe.

Le maroquinier de luxe Gucci, du groupe Kering, ainsi que le fabricant de parkas Canada Goose ont également vu leurs ventes diminuer en Chine au cours des derniers mois.

John Idol a annoncé que la demande de produits Michael Kors était également en baisse chez les distributeurs wholesale américains.

"Les marques de luxe ‘abordables’ comme Michael Kors étaient susceptibles de ressentir les effets d’un ralentissement de la demande provoqué par l’inflation avant les marques premium telles que Versace", a indiqué Jessica Ramirez, analyste chez Jane Hali and Associates.

Capri a revu à la baisse ses prévisions de ventes pour le trimestre des fêtes à 1,53 milliard de dollars (1,54 milliard d’euros), contre 1,65 milliard de dollars (1,66 milliard d’euros), et a abaissé ses perspectives de bénéfices à 2,20 dollars contre 2,45 dollars (2,21 contre 2,46 euros) par action.

Les actions de la griffe de mode ont toutefois progressé de près de 2%, dépassant les prévisions de bénéfices, alors qu’elle annonçait un nouveau programme de rachat d’actions de 1 milliard de dollars.

© Thomson Reuters 2023 All rights reserved.