×
Publicités
Publié le
21 juil. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Capri Holdings vise 8 milliards de dollars et une nouvelle acquisition

Publié le
21 juil. 2022

Lors de sa journée Investisseurs, Capri Holdings a dressé le bilan sur sa transformation en groupe de luxe et a tracé une feuille de route ambitieuse pour 2023 et son futur. La société américaine, qui détient Versace, Michael Kors et Jimmy Choo, a annoncé vouloir atteindre 8 milliards de dollars à terme et investir 300 millions de dollars par an, cherchant notamment une nouvelle maison de luxe à acquérir, de préférence en Europe et à fort potentiel, dotée d’un patrimoine historique et d’un chiffre d’affaires situé autour de 500 millions de dollars.


Versace devrait peser 25% sur le total des ventes de Capri à long terme - Versace


Compte-tenu des difficultés du marché du luxe, en particulier en Chine, et de la conjoncture actuelle (guerre en Ukraine, inflation, problèmes d’approvisionnement, etc.), pour son exercice fiscal 2022/23, le géant a revu à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires, tablant sur un chiffre d’affaires de 5,85 milliards de dollars contre les 5,95 milliards escomptés précédemment. Il a toutefois maintenu ses prévisions d’un bénéfice par action à 6,85 dollars.

Surtout, il s’est fixé à long terme un objectif plus ambitieux, à savoir celui d’atteindre 8 milliards de dollars. Capri n'a pas précisé son horizon temporel. Mais cet objectif devrait se traduire pour la société par une croissance de 40% de ses ventes par rapport à ses derniers résultats annuels de 2021/22, qui se sont clos le 2 avril dernier sur un chiffre d’affaires de 5,65 milliards de dollars.

En quelques années à peine, l’ex-groupe Michael Kors, qui a acquis la marque de souliers haut de gamme Jimmy Choo en 2017, puis la griffe italienne Versace en 2018 se rebaptisant Capri, est parvenu à achever sa mue, comme l’a souligné le PDG John D. Idol : "Notre volonté initiale était de faire de Capri Holdings un grand groupe de luxe et je considère que nous avons réussi. Nous sommes conscients des actuels défis macroéconomiques comme les problématiques en Chine et les fluctuations des devises, mais nous sommes plus optimistes que jamais quant à notre notre potentiel".

De grandes ambitions pour Versace



Selon ses prévisions, le groupe devrait tirer 69% de ses revenus de Michael Kors en 2022/23, 11% de Jimmy Choo et 20% de Versace. La maison milanaise devrait voir sa part grandir à long terme, représentant un quart des ventes totales du groupe, tandis que la part de Kors devrait se redimensionner autour de 62,5%.

Du point de vue géographique, l’Amérique reste le premier marché du groupe avec 57% des ventes en 2021/22 et 59% prévus pour l’année fiscale en cours. Mais cette part est destinée à se réduire à 50% dans le futur, tandis que l’Europe devrait maintenir sa part de 25%. De son côté, l’Asie, devrait peser de 16% sur les ventes totales en 2022/23 contre 17% un an plus tôt et augmenter à nouveau fortement sa part à l’avenir, montant jusqu’à 25%.


Les ambitions du groupe Capri Holdings


Pour ce qui est des réseaux de vente, le canal retail devrait continuer son expansion avec une part de 76% à l’avenir, contre 69% attendus pour 2022/23, tandis que la vente en gros passera de 27% à 21%. Alors que le nombre de boutiques de Michael Kors devrait s’établir autour de 800 à long terme contre 845 cette année, celui de Versace devrait bondir de 225 à 300 et celui de Jimmy Choo de 243 à 300. Au total, 42 nouvelles ouvertures sont prévues cette années (16 pour Versace, 6 pour Jimmy Choo et 20 pour Michael Kors).

Versace, en particulier, devrait doubler ses ventes, passant d’un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dollars à la fin de cette année fiscale, avec une marge opérationnelle de 16%, à 2 milliards à long terme avec une marge de 20%, surtout grâce à la forte expansion de la catégorie des accessoires de maroquinerie, dont les ventes devraient quintupler dans le futur, s’envolant de 200 millions de dollars en 2021/22 à 1 milliard, et à celle des chaussures avec une hausse attendue sur la période de 200 à 300 millions de dollars. Selon les prévisions des dirigeants de la griffe italienne, l’e-commerce devrait aussi grimper jusqu’à atteindre un demi-milliard de dollars, contre 140 millions aujourd’hui.

Pour atteindre ses objectifs, le groupe va investir près de 300 millions de dollars par an (près de 294 millions d’euros), pour plus de la moitié (55%) dans son réseau de boutiques, en termes d’ouvertures et de rénovations. Les investissements sont destinés aussi à la technologie digitale (20%), à l’intégration omnicanale (20%) et aux sites de productions européens (5%).

La priorité de Capri Holdings est donc, selon de directeur financier et des opérations Tom Edwards, d’investir dans l’entreprise, mais aussi de rémunérer les actionnaires et de rembourser la dette. Sans oublier, bien sûr, une potentielle acquisition.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com