×

Capri (Michael Kors, Versace...) table sur un recul de 70% de ses ventes sur son premier trimestre

Publié le
2 juil. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les affaires reprennent pour Versace, Jimmy Choo et Michael Kors. A l'occasion de la présentation annuelle du groupe américain propriétaire des trois marques le 1er juillet, la direction de Capri a précisé que près de 90 % de son parc de magasin était rouvert. En Europe, Moyen-Orient Afrique, 98 % des 316 points de vente à l'enseigne du groupe seraient ainsi opérationnels, alors que seulement 70 % des 455 boutiques de la zone Amériques, encore très touchée par la pandémie de Covid-19, a rouvert.


Reuters


Une bonne nouvelle après le marasme du premier trimestre du groupe, clos fin juin. La direction de Capri Holdings a annoncé mercredi s'attendre à une baisse impressionnante de 70 % de ses revenus du premier trimestre alors que la pandémie Covid-19 affectait la demande pour ses sacs à main et robes de luxe.

Les mesures de confinement, afin de contenir la pandémie en Europe, en Asie et en Amérique, ont paralysé de grandes marques et les réseaux de grands magasins. Une dynamique qui avait déjà affecté son dernier trimestre. Le groupe qui a sur l'ensemble de son exercice 2019-20 vu ses ventes progresser de 6 % à plus de 5,5 milliards de dollars, avec 843 millions pour Versace, 555 millions pour Jimmy Choo et 4,153 milliards pour Michael Kors, a accusé un repli de 11,3 % de ses ventes sur son dernier trimestre. De janvier à mars, l'impact de la crise sanitaire se faisait ainsi déjà sentir.

Dans ce contexte, Capri a déclaré qu'il pourrait fermer définitivement jusqu'à 170 magasins, sur un parc global de 1 271 magasins, principalement Michael Kors, au cours des deux prochaines années et réduire ses dépenses d'investissement (Capex) de 150 millions de dollars au cours de l'exercice 2021. Par ailleurs, afin de se donner plus de liquidité pour gagner en souplesse opérationnelle, le groupe a annoncé avoir validé une nouvelle facilité de crédit de 230 millions de dollars, assumant un niveau d'endettement plus élevé pour l'exercice en cours.

"Les clients vont probablement être moins nombreux dans les magasins au cours des prochaines années jusqu'à ce que nous recevions un vaccin et jusqu'à ce que les gens se sentent plus à l'aise pour faire du shopping à l'extérieur", a déclaré John Idol, président-directeur général de Capri, lors d'un appel avec des analystes.

La société prévoit également un retour aux bénéfices au second semestre de l'exercice 2021 débuté en avril. Une annonce qui a contribué à faire grimper ses actions de plus de 3 %. Capri a déclaré que les ventes de ses magasins rouverts ont atteint 50 % à 75 % des niveaux de l'année précédente avec des tendances plus fortes en Chine, mais que les commandes des grands magasins avaient plongé. Les difficultés de ce réseau sont semble-t-il amenées à entraîner des pertes "importantes" au premier trimestre.

Avec les difficultés de ces acteurs en Amérique et en Europe, il n'est pas certain que ce volet de chiffre d'affaires retrouve rapidement ses niveaux d'avant crise.

Avec Reuters

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com