×
Publicités
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
8 août 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Carbonfact, la plateforme pour mesurer l'impact carbone de nos baskets

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
8 août 2021

(ETX Daily Up) - S'il est désormais possible de connaître l'impact carbone d'une voiture ou d'un logement, de tels outils de mesure n'existent pas pour les produits du quotidien, par exemple les chaussures. Trois trentenaires ont quitté leur job respectif pour rectifier le tir et créer une plateforme à portée internationale sur laquelle on peut mesurer l'empreinte carbone de nos baskets. 





Si vous vous êtes déjà demandé combien de CO2 représentait la fabrication de la paire de baskets que vous portez aux pieds, la plateforme Carbonfact lancée en juillet dernier par Martin Daniel, Marc Laurent et Romain Champourlier est le bon endroit pour vous renseigner. Plusieurs marques y sont représentées, des géants comme Nike ou Adidas aux marques "veganfriendly" telles que Saye ou Minuit sur Terre. 

En cliquant sur le nom de la paire de baskets qui s'affiche à l'écran, vous trouverez des informations détaillées sur le produit, comme le poids, les matériaux utilisés (ainsi que leur taux de recyclabilité), le pays de fabrication ou encore la présence d'un programme de recyclage. Ces "datas" sont ensuite analysées par les fondateurs de Carbonfact, qui vont déterminer l'impact carbone de chacun de ces produits. 

Les informations sont recueillies par les responsables de Carbonfact à partir des données disponibles sur le site des marques. Mais certaines manifestent d'emblée leur intérêt en contactant la plateforme pour leur transmettre leurs données. C'est notamment le cas de la marque parisienne Caval qui a déjà travaillé sur les mesures de leur impact carbone en consultant des spécialistes en Analyse de Cycle de Vie d'un produit (ACV). 

Un "score" carbone précis, garanti sans greenwashing



Tous trois issus du monde des technologies, les fondateurs de Carbonfact ont quitté des jobs "confortables" pour se lancer dans un projet davantage en phase avec leurs valeurs. "Marc est le créateur du fonds d'aide aux start-up Kerala Ventures, Romain était le directeur technique de Job Teaser", nous explique Martin Daniel, qui a lui-même passé plus de cinq ans à diriger les équipes data chez Airbnb.

"On voulait se concentrer sur la question de l'écologie, qui est certainement le plus grand challenge de notre génération. À partir du moment où vous commencez à vous renseigner sur la crise climatique, il n'y a plus de retour en arrière possible. On réalise par exemple que tout ce que l'on fait au quotidien- manger, se déplacer, s'habiller, etc- entraîne une consommation de carbone", poursuit-il.

Les trois trentenaires sont partis du constat que les marques communiquent peu, voire rarement, l'empreinte carbone de leurs produits, malgré l'existence de labels destinés à guider le consommateur vers des choix plus écoresponsables.  "Nous sommes bombardés de termes marketing flous tels que "durable", "écologique" ou "vert". Pourquoi n'y a-t-il pas déjà une étiquette carbone sur chaque produit pour que nous puissions prendre une décision en connaissance de cause ?", soulignent-ils dans leur manifeste. 

Leur objectif était donc de créer une plateforme selon le modèle open source, c'est-à-dire accessible à toutes et à tous et ouverte à la contribution. "Nous avons déjà plus de 500 adhérents à notre plateforme qui viennent du monde entier. Ces personnes sont spécialistes de la mesure carbone d'un produit et nous apportent une analyse constructive", explique Martin Daniel. 

Chez Carbonfact, une attention particulière est apportée à l'impact concret des mesures écologiques mises en avant par les marques. "Il est très important pour nous de quantifier l'impact réel de ces produits et de ne pas s'en tenir uniquement à la communication des marques, un enjeu crucial compte tenu de l'omniprésence du greenwashing", souligne Martin Daniel.

"Compter le carbone comme on compte les calories d'un aliment"



Autre objectif visé par la plateforme : mettre en avant les marques moins connues du grand public, mais engagées dans la cause environnementale et qui portent des valeurs en phase avec les attentes d'un nombre croissant de consommateurs.

"Notre but est de soutenir les marques véritablement engagées dans des démarches durables, mais aussi de sensibiliser les consommateurs à prendre en compte ce facteur dans leur décision d'achat. Un peu comme on compte les calories dans un aliment, nous voulons donner la possibilité de compter le carbone", compare Martin Daniel. 

Entièrement rédigée en anglais, la plateforme vise une portée internationale. Propulsée par l'incubateur américain Y Combinator, Carbonfact se focalise pour l'heure uniquement sur l'empreinte carbone des baskets. Mais ses fondateurs prévoit d'ores et déjà d'étendre leur mesure carbone à d'autres produits du quotidien.

"Pourquoi pas les vêtements, l'électroménager ou encore les accessoires électroniques. L'objectif est de se concentrer sur les secteurs dans lesquels on trouve le plus d'impact carbone. Sachant que des milliards de chaussures sont fabriquées dans le monde chaque année, il nous a semblé intéressant de commencer par là", explique Martin Daniel. 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 AFP-Relaxnews.