×
Publicités
Publié le
9 mai 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Carine Roitfeld décline son nom en parfum, et bientôt dans d'autres univers

Publié le
9 mai 2022

Carine, tel est le nom du nouveau jus signé de la papesse française de la mode Carine Roitfeld. Trois ans après le lancement de sa première collection de fragrances baptisée 7 Lovers, une ode aux sept hommes de sa vie, l'ancienne rédactrice en chef du Vogue France propose depuis le mois de mars un jus plus personnel, concocté par le maître parfumeur Dominique Ropion qui officie au sein de la maison de composition de fragrances IFF (220 euros les 90 ml).


Parfum Carine de Carine Roitfeld - Max Von Gumppenberg


"Comme pour la première collection de parfums, nous avons fait cavalier seul et n’avons pas fait appel à la licence. Carine (Roitfeld) travaille sur ses fragrances depuis 2015, cela nous a pris beaucoup de temps, notamment en raison de la complexité de la réglementation", détaille Vladimir Restoin-Roitfeld, le président de CR Fashion Book.

Fondée en 2012 par sa mère Carine Roitfeld, cette société, qui dispose de bureaux à New York et à Paris, englobe les activités d’édition avec le magazine de mode biannuel CR Fashion Book, l’agence de contenu créatif CR Studio et donc la marque de parfums Carine Roitfeld.

La première collection de parfums, sortie en mai 2019, s’est d’abord vendue en exclusivité pendant six mois sur le site Net-a-Porter, avant d’entamer une commercialisation plus large. Outre Dominique Ropion, l’équipe de Carine Roitfeld s’est adjoint les services d’un autre expert du parfum, David Frossard, fondateur de la marque de parfums Obvious et de la société Différentes Latitudes, pour chapeauter sa distribution en France et dans certains pays d’Europe. Cependant, la pandémie mondiale et la fermeture des magasins a fini par ralentir l’activité.

En misant cette fois sur le nom de Carine, la marque se redéploie avec une signature plus identifiable. "Depuis le mois de février, nous sommes présents chez Liquides à Paris (9, rue de Normandie, Paris IIIe), Harrods à Londres, qui nous offre une très belle vitrine, et nous arrivons au Printemps Haussmann", explique Vladimir Restoin-Roitfeld.

Et s’il est encore trop tôt pour tirer un premier bilan de l’accueil réservé à ce nouveau jus, les marchés italiens et anglais sont, à ce jour, les plus performants. La fragrance Carine fait également ses premiers pas en Asie, notamment au Japon, en Corée du Sud et en Chine, un marché qui s’ouvre de plus à plus à la parfumerie de niche sur lequel s’ancre la marque Carine Roitfeld.

"Il y a de très belles collaborations à venir, notamment une avec une marque de mode mais je ne peux vous en dire plus. Nous étudions également la possibilité de développer une ligne de maquillage Carine Roitfeld, mais aussi une collection de lunettes ou de chaussures sous licences", détaille Vladimir Restoin-Roitfeld, qui avant de rejoindre CR Fashion Book en 2015, a dirigé une galerie d’art à New York, une ville depuis laquelle il préside d’ailleurs la société.

Carine Roitfeld pourrait donc au fil du temps devenir aussi une marque de beauté mais aussi de mode. Quant au chapitre parfumé, il n'est pas terminé, puisque de nouveaux lancements sont prévus cet été.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com