×
7 078
Fashion Jobs

Carlo Capasa et Raffaello Napoleone : le futur du menswear passera par les millennials et le durable

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 22 nov. 2018
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A l’occasion de l'e-P Summit, organisé les 20 et 21 novembre au Talent Garden Calabiana de Milan par Pitti Immagine via la société Fiera Digitale dont il est copropriétaire, Carlo Capasa, président de la Camera Nazionale della Moda Italiana (CNMI), et Raffaello Napoleone, directeur général de Pitti Immagine, ont parlé de la croissance du menswear et des stratégies pour continuer à la promouvoir.


Carlo Capasa et Raffaello Napoleone entre Giampiero Baudo d'Esquire (premier à gauche) et Stefano Roncato de MF Fashion (premier à droite) - Fiera Digitale


« Le secteur textile a gagné 2 % au troisième trimestre, mais également l’industrie de l’habillement, en particulier avec le menswear et les accessoires, qui a enregistré une bonne croissance au cours de la même période », a indiqué Raffaello Napoleone. « Les perspectives pour les trois mois restants sont tout autant positives, surtout pour le luxe (en sachant qu’elles comprendront les données du Black Friday). »
 
« L’habillement masculin gagnera plus de 3 % en 2018 et la femme 2 %, nous aurons donc un menswear plus performant que le womenswear, même si ce dernier génère incontestablement les plus gros volumes », a ajouté Carlo Capasa, qui a rappelé que 30 % de la production d’habillement masculin d’Europe se concentre en Italie, « mais si nous mettons de côté les articles de workwear nous représentons 46 % de la production et si nous nous référons uniquement au "suiting", l’Italie crée 70 % de la production du Vieux Continent ». « Nous sommes vraiment les leaders de la production d'habillement pour homme », a-t-il souligné.

Raffaello Napoleone a poursuivi en rappelant que pour un Pitti Immagine Uomo avec 1 250 exposants, les offres de sportswear et streetstyle, des tendances qui sont en train de révolutionner le marché du menswear, représentent désormais autour des 30 % de l'offre. « Les règles de l’habillement ont totalement changé : depuis quelques années, dans des cadres très formels, les tenues plus sportives sont acceptées et la sneaker s’est démocratisée pour toutes les occasions », a-t-il dit. « Fait intéressant, au Pitti Uomo, nous avons aussi beaucoup de collections femme car le sportswear et l’activewear ont été lancés sur le marché au même moment. »
 
« Une étude anglaise sur le Royaume-Uni réalisée en 2018 montre que les millennials consomment 60 % de plus que la génération précédente. La dépense moyenne d'un millennial est de 1 216 livres sterling par an contre 860 pour la jeunesse précédente », informe le président de la CNMI. « Ce qui signifie que les jeunes consommateurs masculins d’aujourd’hui achètent davantage et ce sont des jeunes qui aiment la mode et le streetwear. Un changement fort quand on pense qu’environ 54 % des millennials achètent Gucci, 68 % Balenciaga. Nous pourrions dire que les millennials sauveront le menswear. Il est certain qu’ils influencent fortement les dépenses actuelles, avec la Chine et les marchés d'Extrême-Orient. »
 
Raffaello Napoleone a ensuite tenu à rappeler comment Pitti Immagine a été le premier du secteur à penser à augmenter les investissements dans le numérique et à offrir, en avance sur son temps, deux jours après la conclusion de Pitti Uomo, Bimbo et Filati, la possibilité aux acheteurs de ré-entrer dans le salon avec la plateforme e-Pitti, « pour laquelle nous avons créé avec Francesco Bottigliero la société Fiera Digitale, dont il est le CEO, et pour laquelle nous étudions actuellement la fusion avec Pitti Immagine ». « Nous planifions de devenir toujours plus numérique et omnicanal : pour un salon, c’est un véritable défi, alors qu’avec Fondation Pitti et des salons comme Taste nous cherchons ensuite à créer un circuit qui mettra aussi en évidence la valeur de l'excellence italienne en art et gastronomie. »
 
La Camera della Moda s'est en revanche consacrée à l’organisation la semaine dernière d’un workshop dédié aux marques, voué à proposer et organiser la mode dans l’univers numérique. « Je pense que nous ne pouvons que nous améliorer sur le plan numérique dans les prochaines années », a affirmé Carlo Capasa. « Imaginez que durant la Fashion Week en septembre dernier, il y a eu 17,3 millions d'interactions qui contenaient le hashtag #MilanFashionWeek, le triple de la Fashion Week britannique, pour l’homme, nous avons enregistré 14,5 millions d'impressions sur 160 millions enregistrées au total durant les 20 jours de Fashion Weeks. »
 
« En Italie, nous avons l’événement les plus important du monde pour la mode homme, qui part de Florence et s’achève à Milan. Nous avons réussi à rendre ces deux villes plus cool », a estimé Carlo Capasa. « Aucune autre nation peut offrir autant en termes d'expérience client ou de possibilité pour créer des relations commerciales, qui comprennent plus de 300 marques. La dernière saison milanaise a été influencée par l’augmentation des shows co-ed, qui ont été présentés en février lors des défilés femme. Pour la prochaine Fashion Week Homme de Milan, ayant moins de marques sur les podiums, nous promouvrons davantage les nouveaux designers et nous proposerons plus d'événements spéciaux et culturels. »
 
Sans oublier le durable, qui sera un des principaux actifs pour la mode italienne dans le futur, mais pour laquelle « il faudra stabiliser des règles qui indiquent ce qui est vraiment durable », affirment à l’unisson les deux CEO. « Selon une recherche effectuée par une marque anglaise, l’Italie est en avance de cinq ans sur l’Angleterre et de plus de 10 ans par rapport aux autres nations dans le durable », a poursuivi Carlo Capasa. « Et moi je pense que l’Italie doit impérativement être le pays des beaux vêtements, bien faits et durables. Je crois aussi que le mot du futur doit être "conscience". Nous, Italiens, devons être conscients de notre force et de notre capacité à savoir créer des choses spéciales lorsque nous faisons équipe », a-t-il conclu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com