×
Publicités
Publié le
2 août 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Carolina Ritzler remet la combinaison au goût du jour

Publié le
2 août 2016

Carolina Ritzler a fait de la combinaison la nouvelle petite robe noire de la garde-robe féminine. Avec sa marque de prêt-à-porter, qui se décline entièrement autour de cette pièce forte, la Française a déjà séduit en trois saisons une quarantaine de boutiques multimarques.

Forte du succès remporté avec un premier magasin éphémère en mai dernier, l’énergique créatrice aux mille vies récidive à la rentrée, mais cette fois en enrichissant son projet avec une collection capsule pour enfant.

Carolina Ritzler et ses trois enfants âgés de 3, 9 et 11 ans en combinaison


Cette série limitée pour mère et enfants reprend la combinaison « 90 », modèle iconique de la marque, qui sera déclinée pour les petits de 4 à 12 ans et les grands, en toile denim. Elle sera vendue au prix de 250 euros pour les juniors et 550 euros pour les femmes, exclusivement dans le pop-up store Carolina Ritzler qui ouvrira à Paris, au 16 rue de Poitou, du 15 au 24 septembre.

Et ce n’est pas tout, puisque Carolina Ritzler a aussi conçu pour l’hiver prochain une micro collection pour homme, chaque look étant assorti à un modèle féminin correspondant.

« Pour moi, la combinaison, c’est le vêtement le plus vieux du monde. Un vêtement multiusages, qu’on endossait pour travailler. Aujourd’hui, c’est le plus moderne car il colle à tous les moments de la journée d’une femme. Et puis, la combi va à tout le monde », résume-t-elle.

Mieux, la combinaison offre cet aspect guerrier qui sied si bien aux femmes contemporaines. « Les femmes sont les héroïnes depuis la nuit des temps. J’ai envie de remettre la femme à la place qu’elle mérite. Je ne veux plus qu’elle se cache derrière des vêtements qu’on ne voit pas », assène avec fougue la styliste de 38 ans, qui a pourtant longtemps louvoyer avant de se lancer dans la mode.

Carolina Ritzler revisite la combinaison. Ici, le modèle Emma Peel


Née dans la région de Nantes, d’une mère polonaise et d’un père espagnol, elle tâte d'abord à l’histoire de l’art, au théâtre et à la danse. Elle passe ensuite par un BTS immobilier et le conservatoire d’art lyrique, et enchaîne les boulots les plus divers.

Mariée jeune et très vite mère de trois enfants, elle finit par intégrer la marque Petit Bateau… à un poste de commerciale. « Je suis une artiste refoulée. Toute ma vie, j’ai chassé mes idées pour me concentrer sur mon quotidien. Et puis un jour, cela s’est imposé. Comme un instinct de survie ! J’avais besoin de créer », raconte la jeune femme rencontrée dans le showroom de Designers Apartment, auquel elle participait pour la première en mars dernier.

Après 15 ans chez Petit Bateau, elle largue les amarres et fonde le 2 août 2014 sa société avec l’aide d’un partenaire, Alejandro Pou Cuturi, qui détient 43 % des parts.

Tout est fabriqué à Paris, dans le 10ème arrondissement, à partir de matières de qualité. A côté des combinaisons, la collection, positionnée dans le haut de gamme, propose des costumes, des trenchs, des blazers, des perfectos ou encore des salopettes, des robes et des manteaux.

La combi Nikita pour elle et Dan pour lui - Carolina Ritzler


« Quand j’ai commencé à choisir les tissus, cela a été instinctif. Je travaille à l’émotion. Je redessine la silhouette en travaillant autour de la combinaison pour créer une dégaine, une attitude », poursuit-elle.

Chaque combinaison est numérotée et dénommée en référence à l’année et à l’idole dont elle s’inspire. Ainsi, la combi 77, c'est Farah Fawcett dans Drôles de Dames, la 74, Emma Peel dans Chapeau Melon et Bottes de Cuir, etc.

Distribuée dans une quarantaine de points de vente dans le monde, dont 14 en France, Carolina Ritzler est vendue notamment au Bon Marché, chez L’Eclaireur et Le 66 à Paris, ainsi qu’à Los Angeles, New York, Tokyo, en Suisse et prochainement à Dubaï.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com