×
Publicités
Traduit par
Anne SCHILLING
Publié le
6 sept. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Castore: l'équipementier britannique qui monte en puissance

Traduit par
Anne SCHILLING
Publié le
6 sept. 2022

Newcastle United, Aston Villa FC Angleterre mais aussi le FC Séville ou Bayer 04 Leverkusen ou encore l'écurie de Formule 1 McLaren: Castore est l'équipementier sportif qui monte. Et la marque britannique va avoir les moyens d'accélérer. Le très ambitieux label de sportswear fondé en 2015 a levé 50 millions de livres sterling, soit plus de 58 millions d'euros, auprès d'un consortium de banques. Objectif: entrer dans la cour des très grands dominée par Nike et Adidas.


Castore


Dans une opération qui, selon ses propriétaires, valorise désormais la société à 875 millions d'euros, HSBC, BNP Paribas et Silicon Valley Bank ont fourni les 58 millions d'euros supplémentaires pour compléter une facilité de crédit renouvelable de près de 30 millions d'euros, obtenue en mars dernier.

Tom Beahon, cofondateur de Castore avec son frère Phil, a déclaré au journal The Times qu'il était parvenu à convaincre les créanciers de soutenir le financement parce que ses vêtements de fitness et ses maillots de clubs "se trouvaient relativement à l'abri de la récession".

Castore, imaginée d'abord comme une marque digitale bénéficie d'un réseau d'une douzaine de boutiques à l'enseigne en Grande-Bretagne. Elle a déjà ouvert son capital à des investisseurs de renom comme les frères Issa, milliardaires et propriétaires d'Asda, ainsi que des fondateurs de Pure Gym ou encore la star du tennis Andy Murray.

Le financement supplémentaire va fournir à Castore les ressources nécessaires pour constituer un stock afin d'alimenter une récente vague de nouveaux partenariats majeurs qui voit augmenter la demande de répliques de maillots de la part des consommateurs. "Au cours des trois ou quatre derniers mois, alors que l'économie a chuté, les gens ont ciblé leur budget. Ils continuent à dépenser, mais uniquement pour des choses qui les font vibrer. Or, nous vendons des produits pour des équipes sportives dont les fans sont de grands passionnés, explique le Tom Beahon. Pour les fans de sports d'équipe, acheter à leur enfant le maillot ou la veste de l'équipe qu'il soutient n'est pas une dépense superflue. Les supporters ont tendance à acheter le nouveau kit en début de saison, a-t-il ajouté, "parce que chaque fan est convaincu que c'est LA saison qui va tout changer".

La dynamique de la marque britannique, qui a aussi un partenariat avec l'enseigne Reiss, doit, selon ses fondateurs, lui permettre d'étoffer sa liste de grands noms du monde du sport pour notamment lui donner plus de visibilité internationale. Tom Beahon a ainsi indiqué au Times que l'expansion internationale comprendrait "l'opportunité d'exporter le modèle dans les clubs de sport du Moyen-Orient et de l'Extrême-Orient.

"Nous sommes ravis d'avoir réussi à lever de nouvelles facilités de crédit avec trois partenaires bancaires internationaux. L'augmentation de la facilité témoigne d'une claire approbation de la performance exceptionnelle de Castore au cours des dernières années, ainsi que de notre modèle d'entreprise et de notre stratégie, a affirmé le cofondateur. Les liquidités supplémentaires nous permettront d'accélérer davantage encore le processus et d'internationaliser notre trajectoire de croissance, tout en continuant à faire de Castore la première marque de vêtements de sport haut de gamme au monde."

L'entreprise devrait réaliser un chiffre d'affaires de 233 millions d'euros au cours de son exercice 2023 grâce à des ventes réalisées essentiellement en ligne, avec des bénéfices EBITDA qui devraient s'élever à environ 23 millions d'euros, selon le dirigeant.

Avec la rédaction France

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com