Caval multiplie les pop-up premium pour présenter ses sneakers dépareillées

Pourquoi porterait-on des chaussures identiques ? Cette question, Achille Gazagne se l’est posée très jeune. A sept ans, il craque sur deux paires de baskets Puma qu’il a envie de porter dépareillées. Ses parents s’en amusent. Lui ne va plus s’arrêter de jouer avec les associations. Quelques années plus tard, sur les bancs d’HEC, il croise avec son ami Benoît Habfast le chemin d’un autre amateur de chaussures dépareillées, Simon De Swarte. Les trois étudiants se rapprochent et commencent à construire leur projet dès la sortie de l'école de commerce : créer une marque de sneakers mixtes dépareillées.


Caval et ses sneakers dépareillées - DR

Caval naît en 2017. Pour son lancement, la campagne de crowdfunding sur Ulule, en décembre 2017 et janvier 2018,  recueille 800 précommandes sur les 200 prévues dans les objectifs. En mars, l’e-shop voit le jour et un mois après, la jeune griffe commence un pop-up tour parisien.

Après avoir posé ses sneakers chez Own Story et Fleux, Caval a installé un corner éphémère chez l’Exception aux Halles du 31 août au 20 septembre et au Printemps Haussmann de la femme du 7 septembre au 17 octobre. Au Printemps, la marque explique avoir réalisé en une semaine les objectifs qu’elle s’était fixée pour les trois premières semaines.

Cette histoire fonctionne si bien pour son démarrage que le mentor de Caval dans le cadre de l’incubateur de start-up HEC à la Station F, Chrystel Decré Depaty, a décidé d'investir financièrement dans le projet. Cette ex-directrice générale, marchés locaux, Europe et développement international d’Hermès Parfums, après avoir été notamment directrice du développement international chez Hermès, a en effet décidé de prendre des parts dans la marque et de participer au développement de sa distribution internationale.

Le nom de la marque fait référence à l’expression "en cavale". « Nous voulons encourager les gens à faire des pas de côté, à oser sortir des voies toutes tracées que nous suivons sans réfléchir. C’est vraiment l’esprit de notre marque. Nous misons sur le décalage. Avec nos parcours respectifs, nous aurions dû faire des métiers classiques et non monter une marque de sneakers. Nous en avons décidé autrement », explique Achille Gazagne.


Les trois fondateurs devant leur Pop Up chez l'Exception à Paris - DR

Le trio a dessiné les deux modèles de sneakers proposés pour la première collection avant de collaborer avec la styliste chaussure Foteini Pangos pour finaliser la conception. Celle-ci leur a conseillé de faire appel à un atelier de fabrication à Guimaraes, au Portugal, jusque-là spécialisé dans les escarpins et les chaussures de ville. « Cet atelier voyait son activité baisser face au recul des chaussures de ville. Ils ont été ravis de relever le challenge que nous leur proposions. D’autres ateliers portugais n’avaient pas donné suite, jugeant la production de chaussures dépareillées trop compliquée. Cela nécessite en effet une chaîne de production pour le pied gauche et une autre pour le pied droit », précise Achille Gazagne.

Les sneakers sont fabriquées dans des cuirs pleine fleur italiens. Doublées en cuir, elles sont dotées d’une semelle vulcanisée cousue. Caval joue sur les couleurs et des détails asymétriques originaux. La collection principale côtoie des éditions limitées présentées, en précommande, tous les quatre mois.

Pour l'heure, elle est vendue dans une dizaine de magasins en France dont Fleux, Own Story et l’Exception, qui ont décidé de les référencer à la suite du succès de leur corner éphémère. Les fondateurs de la marque souhaitent étendre la distribution à un réseau sélectif en France et à l’export tout en conservant une bonne part des ventes sur l’e-shop et maintenir un prix de vente à 150 euros. Enfin, dès la saison prochaine, Caval ajoutera un modèle plus sport que leurs deux premiers pieds ainsi qu’un modèle en toile.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresLuxe - ChaussuresBusinessCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER