×
7 543
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Ce qu'il faut retenir de la London Collections Men

Publié le
today 14 juin 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que la London Collections Men vient de  se terminer, les tendances clés pour le menswear en 2017 commencent à émerger.

Bobby Abley, printemps-été 2017 Backstage - ©Eeva Rinne / British Fashion Council


Gérée par le Conseil britannique de la mode, la manifestation de 4 jours a offert des défilés, présentations et installations de créateurs comme Aitor Throup, Bobby Abley, Christopher Kane, Cottweiler, Craig Green, Liam Hodges et Oliver Spencer.

Le premier jour, le label londonien Bobby Abley a continué à évoluer avec une esthétique sportswear plus grande que nature, des imprimés de dessins animés et des éclairs de rose néon. Il y avait aussi des looks plus épurés, comme une veste en fourrure rouge profond, portée ouverte pour révéler un collier doré orné d'un insecte géant.


JW Anderson, printemps-été 2017 - ©Shaun James Cox, British Fashion Council


Craig Green, gagnant cette année du Fonds BFC / GQ destiné à la création homme, s'est aussi montré joueur, avec une collection animée de vestes brodées et de pantalons déchirés jusqu'au genou. Mais le point central de la collection a sans nul doute été une sélection de parkas ornées de morceaux de tissu pastel, créant ainsi une texture étonnante. Le spectacle a continué chez Henry Holland, où un modèle portait un survêtement faisant référence aux fameux baked beans de la marque Heinz, avec un slogan détourné de manière joueuse.


Sibling, printemps-été 2017 - ©Eeva Rinne / British Fashion Council


D'autres marques ont présenté des looks plus lisses et minimalistes, comme JW Anderson, avec des coupes impeccables et toutefois un côté plus expansif avec des accessoires comme des coiffes et des lunettes type snorkel. Agi & Sam ont quant à eux introduit des imprimés animaux, et Sibling a opté pour une ambiance méditerranéenne avec des chinos à rayures bleues et blanches et des serviettes portées comme des vêtements. Oliver Spencer a aussi choisi d'adopter des tendances méridionales, avec une collection centrée sur des lignes modernes et lisses inspirées du Capri des années 50 et de la fameuse Casa Malaparte.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 AFP-Relaxnews.