×
4 946
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
25 nov. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Centres commerciaux : la France entre vacance et baisse de performance ?

Publié le
25 nov. 2015

Cinquième marché européen en termes de dépenses dans les commerces avec 439 milliards d'euros, la France a déboursé 27 % de cette somme dans les centres commerciaux. Un poids non négligeable qui cache néanmoins un tassement de la performance, tandis que le taux de vacance s'affiche en croissance.

Les enseignes les plus présentes en France dans les centres commerciaux - Savill


L'Hexagone compte 746 centres commerciaux, cumulant quelque 15,8 millions de m². Un réseau qui accueille 3 millions de visiteurs par an. Mais entre l'impact de la crise économique et face à la concurrence croissante de l'e-commerce, cette fréquentation s'érode, reculant de 0,6 % sur les derniers mois, en dépit de nombreuses ouvertures.

Si les performances seraient « quasi-stables », selon une étude Savills, il ressort du marché français des disparités profondes. Les centres commerciaux prime, souvent régionaux, n'ont ainsi aucun mal à attirer les grandes enseignes et internationales sur leurs emplacements. Les emplacements secondaires ou plus petits n'ont pas cette chance, et sont les premières victimes des politiques de rationalisation des réseaux d'enseignes. Ils font ainsi l'objet d'un grand nombre de renégociations.

De quoi soutenir la montée en puissance des boutiques éphémères, dans lesquelles les enseignes trouvent une zone test appréciable, tandis que les gestionnaires de centres y trouvent l'occasion de maintenir une offre sur ces surfaces. Car la vacance commerciale croît. Si elle se limite à 5,4 % dans les centres de plus de 100 boutiques, elle s'élève à 6,8 % pour les centres de 31-100 boutiques, et surtout à 8,9 % pour les espaces de moins de 30 boutiques.

Inauguration du centre Beaugrenelle (Paris) - AFP


Pas de quoi entamer cependant les valeurs locatives, qui se maintiennent entre 800 et 1 800 euros par m² et par an pour les boutiques de moins de 50 m². Dans les lieux les plus performants comme Les 4 Temps (La Défense), la Gare Saint-Lazare (Paris), ou La Part-Dieu (Lyon), la valeur du m² peut dépasser les 2 000 euros par an. De quoi encourager les promoteurs à chercher de nouveaux succès, d'où l'ouverture de neuf nouveaux centres cette année, contre sept l'an passé. Le parc français a ainsi crû de 15  % entre 2009 et 2014, soit une moyenne de 3 % par an qui devrait être maintenue cette année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com

Tags :
Distribution