×
6 507
Fashion Jobs
Publicités

Centres commerciaux : les enseignes réclament plus de transparence aux bailleurs

Publié le
today 13 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A l'occasion du Mapic, salon cannois de l'immobilier commercial sur lequel sont présentés de nombreux projets du 13 au 15 novembre, la confédération du commerce spécialisé Procos lance un appel à plus de transparence de la part des bailleurs sur les frais facturés, ainsi qu'une meilleure collaboration dans le développement des outils marketing.


Shutterstock



Selon l'enquête menée auprès de 80 enseignes de tous secteurs, pas moins de 86 % des enseignes jugent très important l'accès à des informations de trafic certifiées. Ils sont par ailleurs 48 % à juger très importante la justification des éléments facturés par un organisme certificateur, et surtout 87 % à juger très importante la transparence des coûts refacturés. Or, pointe Procos, les éléments refacturés par les bailleurs ne sont toujours pas accompagnés de justificatifs explicites, voire de justificatifs tout court, et cela en dépit des demandes, et des obligations de la Loi Pinel.

 "Les enseignes ne comprennent pas qu’alors qu’il existe des systèmes de comptages dans les centres commerciaux, que ces systèmes sont très souvent refacturés dans le cadre des charges communes, elles ne puissent pas recevoir chaque mois des données fiables sur les flux et évolutions de flux par zone du centre commercial", pointe Emmanuel le Rich, délégué général de Procos. "C’est un indicateur essentiel de la bonne gestion de leurs points de vente. Alors même que, rappelons-le, les enseignes fournissent leur chiffre d’affaires dans la plupart des centres".

L'enquête montre également qu'un grand nombre d'enseignes jugent très importante l'amélioration des relations avec les bailleurs au niveau local (38 %) et national (35 %). Ils sont ainsi 38 % à juger très importante la concertation/collaboration autour des actions de communication, 48 % à pointer la grande importance des mesures de résultats des actions menées, et surtout 52 % à juger très importante la transparence de l'utilisation des fonds marketing.


Procos



Les mégadonnées sont également au cœur des attentes, les enseignes jugeant important (34 %) ou très important (41 %) leur partage entre bailleurs et preneurs. "Un sujet sensible ici car, à la fois une partie des enseignes est en demande de partage de données, même si plus d’un quart pense que c’est un sujet peu important ou pas important", note Emmanuel le Roch. "Les enseignes semblent toutefois demandeuses, reste à savoir de quelles données il s’agit, comment y travailler ensemble. Un enjeu pour les mois et années à venir".

Au niveau des dispositifs marketing, il ressort que 71 % du panel juge important ou très important le fait d'avoir accès aux écrans digitaux des centres commerciaux, et 75 % à attendre un appui pour des opérations marketing. Un travail collaboratif sur les horaires d'ouverture est par ailleurs jugé important ou très important par 90 % des répondants. Les démarches RSE des bailleurs sont en outre jugées importantes (52 %) ou très importantes (34 %).


Procos



Parmi les attentes jugées moins prioritaires par les bailleurs, Procos relève la mise en place d'outils et applications communautaires entre personnels de magasins, d'espaces de convivialité pour les salariés, ou encore de dispositifs de partage de salariés entre boutiques. Côté consommateurs, les enseignes insistent toujours sur l'importance de parkings fluides et toilettes propres, mais appellent ensuite à l'organisation concertée des livraisons au dernier kilomètre et des retraits de commandes. Les conciergeries, gardes de paquets et garderies d'enfants arrivent ensuite.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Tags :
Autres
Business