×

Ces grandes enseignes qui ferment temporairement boutique en Chine

Publié le
today 29 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En raison de l'épidémie de coronavirus, apparue il y a quelques semaines dans la ville de Wuhan en Chine, de grands distributeurs et marques internationales sont contraints de baisser le rideau. H&M en tête, qui a annoncé la fermeture de 74 de ses magasins chinois jusqu'à nouvel ordre, ainsi que quatre boutiques Monki, rapporte l'agence de presse Dpa. L'entreprise scandinave compte un peu plus de 500 magasins en Chine, son cinquième marché au monde en termes de ventes.


Uniqlo est très présent en Chine (ici à Shanghai). - Fast Retailing


En outre, le groupe suédois précise avoir stoppé les déplacements de ses salariés vers la Chine et à l'intérieur du pays. Les équipes H&M revenant de Chine ont en outre reçu la recommandation de rester chez eux deux semaines avant de revenir au bureau.

Autre géant du prêt-à-porter, le groupe japonais Fast Retailing (Uniqlo) fait lui état de la fermeture d'une centaine de points de vente situés dans la province de Hubei et aux alentours, où se trouve la ville de Wuhan. L'Américain Gap a de son côté du mettre à l'arrêt cinq boutiques, ainsi que trois magasins Old Navy, relève Business Insider. En revanche, la firme espagnole Inditex (Zara, Bershka, Oysho…), pour qui la Chine est le second marché mondial en termes de nombre de magasins (près de 600 unités), n'a pas encore communiqué sur ses dispositions.

En dehors du secteur mode, de grandes enseignes ont également pris leurs dispositions. C'est le cas de Starbucks, qui est très bien implanté en Chine (plus de 4 200 adresses), et a ainsi fermé pas moins de 2 000 de ses points de vente situés dans l'empire du Milieu. La chaîne spécialiste du café à emporter a d'ores et déjà précisé que cela allait affecter ses résultats annuels. La chaîne Ikea a quant à elle décidé ce 29 janvier de fermer la moitié de ses 30 magasins chinois, après avoir baissé le rideau de celui situé à Wuhan il y a une semaine.

Pour ces entreprises, qui suivent les recommandations de l'OMS et des autorités locales, le manque à gagner sera sans doute important, d'autant que la propagation du virus n'est pas encore endiguée. Certains grands groupe de luxe ont également vu leur action chuter en bourse.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com