×
Publicités
Par
AFP
Publié le
19 juin 2006
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cession du Printemps à M. Borletti : les syndicats dans l'expectative

Par
AFP
Publié le
19 juin 2006

PARIS, 19 juin 2006 (AFP) - Les syndicats du Printemps étaient lundi dans l'expectative, après avoir appris par la presse que PPR aurait vendu les grands magasins au président et actionnaire de référence des grands magasins italiens La Rinascente, Maurizio Borletti, dont ils ne connaissent pas les intentions.


La façade du grand magasin Le Printemps, le 15 juin 2006 à Paris Photo : Mehdi Fedouach/AFP

"Nous avons entendu parler de Rinascente par la presse, et on n'est pas rassurés puisqu'on n'a pas d'information. On attend d'être consultés. Il faut quand même penser qu'il y a quelques milliers de salariés qui s'inquiètent", a expliqué à l'AFP Marie-Jo Montaner, déléguée FO.

"Nous attendons maintenant de plus amples informations: comment ça va se passer pour les salariés, quelles sont les exigences de Rinascente, etc. On n'a pas intérêt à tirer la sonnette d'alarme sans rien savoir", a ajouté Mme Montaner.

"On ne connaît même pas Rinascente, on n'a aucune information. J'ai téléphoné dans toute l'entreprise pour avoir des informations, je suis tombée sur une stagiaire", a déploré de son côté Marcelle Rohr, pour la CFDT.

"On a regardé sur internet et on ne voit pas bien ce qu'ils viennent faire dans le Printemps", a-t-elle ajouté.

Un comité de groupe est prévu mercredi, au cours duquel les syndicats espèrent obtenir plus d'informations.

Le Printemps emploie quelque 5 287 salariés, dans 18 magasins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.