×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
5 nov. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Champion dope la croissance de Hanesbrands au troisième trimestre

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
5 nov. 2021

Au troisième trimestre clos le 2 octobre 2021, la marque de sportswear Champion réalise des ventes en hausse de 33% d’une année sur l’autre, dopant la croissance de sa société mère Hanesbrands. Basée à Winston-Salem, en Caroline du Nord, l’entreprise engrange 1,79 milliard de dollars (1,55 milliard d’euros) de recettes sur la période.


Au troisième trimestre, les ventes de Champion progressent de 33%. - Instagram: @champion


Au troisième trimestre, les ventes de Hanesbrands connaissent une hausse de 6% par rapport aux 1,69 milliard de dollars (1,47 milliard d’euros) du troisième trimestre 2020, qui avait par ailleurs bénéficié de 179 millions de dollars (155,19 millions d’euros) de recettes tirées de la vente d’équipements de protection individuelle (EPI) en raison de la pandémie de Covid-19.
 
Par rapport au troisième trimestre 2019, avant le début de la crise sanitaire, les ventes de HanesBrands sont en croissance de 11%. Chez Champion, la hausse est même de 20%.

La catégorie "activewear" progresse de 42% d’une année sur l’autre et de 4% par rapport au troisième trimestre 2019. Les ventes de sous-vêtements, en revanche, perdent 11% par rapport au troisième trimestre 2020, car c’est justement ce segment qui bénéficiait de la contribution des ventes d’EPI. En revanche, par rapport au troisième trimestre 2019, les ventes sont en hausse de 25%.
 
À l’étranger, les ventes de l’entreprise sont en progression de 6% d’une année sur l’autre et de 4% par rapport à la même période en 2019. Par région, les deux continents américains, l’Europe et la Chine contribuent à compenser les effets de la crise sanitaire au Japon et en Australie.
 
Hors événements exceptionnels, le bénéfice net trimestriel de Hanesbrands se situe à 177 millions de dollars (153,45 millions d’euros) ou 0,50 dollar (0,43 euro) par action diluée, contre 118 millions de dollars (102,3 millions d’euros) ou 0,34 dollar (0,29 euro) par action diluée à la même période en 2020. En 2019, le bénéfice net avait atteint 189 millions de dollars (163,86 millions d’euros) ou 0,52 dollar (0,45 euro) par action diluée.
 
"Grâce à notre programme Full Potential, nous poursuivons notre développement en investissant dans nos marques emblématiques, en capitalisant sur nos ressources humaines, en améliorant la capacité de notre plateforme de e-commerce et en modernisant nos technologies", relève le PDG de Hanesbrands, Steve Bratspies, dans un communiqué.
 
Le programme Full Potential vise notamment à l’écrémage du portefeuille de Hanesbrands. Dans cette optique, le groupe a conclu un accord portant sur la cession de sa catégorie sous-vêtements en Europe à une filiale de Regent LP. La transaction devrait être finalisée au premier trimestre 2022.
 
Au quatrième trimestre, HanesBrands table sur des ventes comprises entre 1,71 et 1,78 milliard de dollars (1,48 et 1,54 milliard d’euros), soit une croissance d’environ 3%. Pour l’année fiscale 2021, l’entreprise vise 6,76 à 6,83 milliards de dollars (5,86 à 5,92 milliards d’euros) de recettes, en hausse de 11% par rapport à 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com