×
Publié le
21 sept. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel a finalisé sa réorganisation devenant juridiquement britannique

Publié le
21 sept. 2022

En janvier 2016, Maureen Chiquet, la renommée PDG de Chanel, se voit remerciée. Dans la foulée, à l’occasion de la publication de ses résultats annuels, la griffe évoque la cession de sa filiale britannique à une autre entité qu’elle détient. C’est le début d’un long processus de restructuration, qui s’est achevé cette année avec la nomination d’Alain Wertheimer, l’un des principaux actionnaires du groupe avec son frère Gérard, à la tête du conseil d’administration de Chanel Limited, devenue la maison mère du groupe, comme le révèle le nouveau site d’investigation Glitz.paris du groupe de presse indépendant Indigo Publications.


Le dernier défilé haute couture de Chanel pour l'hiver 2022 - © PixelFormula


Contactée par FashionNetwork.com, la maison Chanel nous a indiqué via un porte-parole que "la décision de faire de Chanel Limited une holding opérationnelle, commune à l’ensemble des sociétés Chanel a été prise en 2018, avec un objectif de simplification et modernisation de notre organisation administrative et juridique et centre décisionnel qui se trouvait jusque-là à New York".
 
A l’occasion de ce transfert en 2018, Chanel avait déjà expliqué avoir "simplifié et rationalisé la structure de l'entreprise avec la création de la holding Chanel Limited qui est située à Londres". "Depuis l'été 2017, et comme annoncé dès juin dernier lors de la présentation de nos résultats annuels, Chanel Limited est la holding de la majorité des entités Chanel", précisait la société à l'AFP, ajoutant "qu'historiquement, ces entités appartenaient à différentes holdings".

Une réorganisation qui fait de la griffe, symbole par excellence du luxe français, une entreprise anglaise. Un choix qui peut étonner d'autant que Chanel a choisi de relocaliser son siège principal au Royaume-Uni, juste au moment où le pays entamait son retrait de l’Union européenne. La griffe nous explique en ces termes sa motivation: "Londres constituait l'endroit approprié pour une société internationale. Londres est l'endroit le plus central pour nos marchés, utilise la langue anglaise qui est celle utilisée au sein du groupe pour toutes nos réunions internationales et possède de solides normes de gouvernance d'entreprise".
 
La griffe souligne néanmoins qu’elle "reste une marque historiquement d’origine française, le groupe Chanel a toujours été international, présent dans 110 pays, avec de larges entités à New York, Paris, Hong Kong, Genève, Shanghai ou encore Tokyo". Par ailleurs, "depuis la création de son siège opérationnel et financier à Londres, Chanel a continué à investir, à recruter et à se développer dans l’Hexagone ainsi que dans les autres pays où le groupe est présent ».
 
Aujourd’hui, Chanel Limited (Chanel Ltd) est détenue par la holding familiale des Wertheimer, Litor, basée aux Caïmans, comme le révèle Glitz, rappelant que la société "contrôle la totalité des filiales du groupe dans le monde et consolide ses comptes à l'échelle planétaire". Son siège est installé dans un immeuble situé à Bond Street, au-dessus de sa boutique londonienne.
 
Chanel a réalisé en 2022 un chiffre d’affaires de 15,6 milliards de dollars avec un bénéfice net de 4 milliards. Depuis février 2022, l’empire de Chanel est dirigé de Londres par Leena Nair (ex-Unilever), CEO de Chanel Ltd, et par Alain Wertheimer en tant que président exécutif. Comme le souligne Glizt.paris, "Bruno Pavlovsky, le président de la filiale française (et récemment nommé président de la Fédération de la Haute Couture et de la mode), est désormais le seul administrateur de Chanel Ltd à résider en France".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com