×
Publicités
Publié le
23 août 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel acquiert la bonneterie italienne Paima

Publié le
23 août 2021

Chanel poursuit son shopping au sein des excellences artisanales de la Péninsule. La maison française "a pris une participation majoritaire dans l’entreprise de maille Paima, située près d’Ancône", confirme-t-elle à FashionNetwork.com, sans préciser le montant de l’investissement, ni la taille de cette participation.
 

Un look Chanel de l'automne-hiver 2021-22 - © PixelFormula


"Cette décision a été motivée par des intérêts convergents: alors que Paima a vu son développement s’accélérer ces dernières années, il lui est paru opportun de pouvoir s’appuyer sur un partenaire solide qui puisse l’aider à grandir, à investir. Pour Chanel, ce partenariat vise à accompagner une filière essentielle à son activité et à celle du luxe dans son ensemble", indique dans une note la griffe, cliente de longue date de la bonneterie, son fournisseur depuis 25 ans.
 
"Cet investissement offre un cadre de collaboration plus pérenne en s’inscrivant dans la continuité d’une relation déjà établie. Conformément à la stratégie de Chanel dans ce type d’opération, Paima poursuivra sa collaboration avec l'ensemble de ses clients", précise la marque de luxe.

A l’origine de cette entreprise, un laboratoire de tricot né en 1963 sous l’impulsion de la famille Marabini. Située à Osimo, dans la région des Marches (Italie du centre), l’entreprise a su évoluer en mêlant technologie et savoir-faire artisanal en se dotant d’une structure d’avant-garde. Elle réalise pour des tiers des pièces en maille pour femmes et hommes de divers fils (laine, cachemire, coton).

"Référence dans son domaine, Paima su créer un véritable écosystème sur un territoire qui n’est pas un bassin traditionnel de la maille", souligne encore Chanel qui, avec son investissement, va permettre à l’entreprise "de développer la formation des jeunes à ses métiers, et soutenir le réseau de partenaires avec lesquels elle travaille".
 
C’est la cinquième entreprise italienne qui entre dans le giron du colosse parisien depuis deux ans. L’an dernier, notamment, Chanel a investi dans le chausseur Ballin, la Conceria Gaiera Giovanni, spécialisée dans la transformation et les traitements des peaux de chevreau, d’agneau et de veau, et le fabricant piémontais de fils fantaisie Vimar 1991, qui a intégré Paraffection, la filiale du groupe regroupant les maisons et les savoir-faire des métiers d’arts. En juillet 2019, le groupe avait pris la majorité de la tannerie Samanta, le spécialiste des cuirs imprimés et embossés.
 
Pour ce qui est de l’actualité de la maison, sa nouvelle collection de prêt-à-porter pour l’été 2022 est attendue en cette rentrée à la Fashion Week de Paris, tandis que la griffe va s’envoler pour Dubaï, aux Émirats Arabes Unis, le 2 novembre prochain, pour y présenter sa collection croisière 2021/22, dévoilée en mai dernier aux Carrières de Lumières dans le village des Baux-de-Provence. Il s’agit de son deuxième défilé organisé à Dubaï, sept ans après la présentation de la collection croisière 2014/15 en mai 2014.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com