×
Publicités
Par
Reuters API
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 nov. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel augmente ses prix pour la seconde fois depuis le début de la pandémie

Par
Reuters API
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
10 nov. 2020

La maison de luxe Chanel a relevé ses prix pour la seconde fois cette année, a-t-on appris vendredi. La plupart des marques haut de gamme cherchent à protéger leurs marges des retombées de la pandémie de coronavirus.


Chanel - Printemps-Été 2021 - Prêt-à-porter féminin - Paris - © PixelFormula


Dans un communiqué suscité par une question de l'agence Reuters, Chanel indique que ces hausses de prix sont la conséquence "des récentes fluctuations des taux de change, très importantes, entre l'euro et certaines monnaies locales", sans donner plus de détails.

"Ces ajustements sont effectués dans tous les pays où cela est nécessaire, et permettent de garantir que les produits Chanel soient vendus à des niveaux de prix équivalents dans le monde entier", explique la maison, ajoutant que ces hausses de prix sont nécessaires dans un contexte marqué par la limitation des voyages internationaux.

En mai dernier, Chanel avait fait grimper les prix de ses sacs à main et autres petits articles de maroquinerie de 5 à 17% dans le monde entier.

Selon Flavio Cereda, un analyste de la banque d'investissement Jefferies, cette seconde augmentation — d'environ 5% — a été appliquée dès le mois d'octobre, notamment en Chine, à Hong Kong, au Japon, en Corée du Sud et en Grande-Bretagne. D'autres marques de luxe devraient suivre l'exemple de Chanel pour compenser l'impact de la pandémie sur leurs marges en 2020.

D'ailleurs, les marques phares de LVMH, Louis Vuitton et Dior, Gucci (groupe Kering), mais aussi Prada et Ferragamo, ont également augmenté leurs prix cette année.

Selon les marques, il s'agit de réduire l'écart entre leurs prix en Asie et dans le reste du monde. Mais les analystes estiment que le même article coûte souvent jusqu'à 30% de plus sur le marché chinois qu'en Europe.

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.