×
Publicités

Chanel dévoile "Balade en Méditerranée", sa collection Croisière

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
8 juin 2020
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour présenter sa dernière collection Croisière — sans pour autant voyager, crise sanitaire oblige —, Chanel a fait le pari d'une vidéo tournée dans un studio à Paris et dévoilée sur Internet, lundi à midi (heure de Paris). 


Un tenue de la collection Croisière 2021 de Chanel - Instagram


Intitulée "Balade en Méditerranée", la collection décline la silhouette classique Chanel en y ajoutant un brin de fantaisie, conforme au style jeune et romantique privilégié par Virginie Viard, la directrice créative de Chanel. C'est la première fois qu'une grande maison de couture dévoile une collection sur Internet depuis le début de la pandémie de Covid-19 en mars dernier.

La vidéo dure sept minutes. Réalisée par Julien Pujol, on y voit quatre mannequins — Camille Hurel, Karly Loyce, Cris Herrmann et Mica Argañaraz — photographiés dans un studio parisien, puis intégrés dans un agréable paysage de la côte méditerranéenne, tantôt sur la terrasse d'un hôtel de luxe ou sur un rivage rocheux, au pied des falaises de l'île volcanique de Capri, dans la baie de Naples, avec l'ancienne villa de l'empereur Tibère perdue dans l'arrière-plan.

"Au départ, le défilé devait avoir lieu à Capri, avant les mesures de confinement", rappelle Virginie Viard. "Nous avons dû nous adapter à la situation : non seulement nous avons décidé d'utiliser des tissus que nous avions déjà au studio, mais la collection, plus généralement, a évolué vers un voyage autour de la Méditerranée... Les îles, le parfum de l'eucalyptus, les nuances roses du bougainvillier".

Avant la présentation, Chanel avait planté le décor en dévoilant une série de photos de Karim Sadli, un lookbook qui mettait en scène le mannequin argentin Mica Argañaraz et la française Camille Hurel. Des costumes en tweed bouclé rose pastèque portés avec des boléros sur des soutiens-gorge à paillettes, des pantalons évasés à carreaux petits et grands avec débardeurs assortis, des cardigans rose bonbon portés avec des mini-shorts. Selon la maison, tous ces éléments capturent "l'allure libre et décontractée inspirée par les actrices légendaires des années 60" en vacances sur la Côte d'Azur et la Riviera italienne.

Pour l'heure du cocktail, des pantalons en cuir rose saumon avec des vestes croisées ou des robes portefeuille en lamé transparent fleuri. Pour le soir, des robes chauve-souris en mousseline noire translucide, portées avec des tops pailletés, ou des robes-manteau transparentes portées avec des soutiens-gorge noirs.

Côté accessoires, des sacs matelassés en denim ou en raphia, des pochettes charmantes en micro-matelassé, des boucles d'oreilles en perles avec des fermoirs à doubles C et des ceintures en chaîne ornées de cristaux, qui étincelaient sur les ventres bronzés des mannequins.


Un tenue de la collection Croisière 2021- Chanel


"Une garde-robe qui peut se transporter dans une petite valise à roulettes, un cabas et un sac à main brodé", ainsi Virginie Viard décrit-elle cette sélection de tenues polyvalentes et adaptables.

Dans la vidéo, on retrouve également le mannequin brésilien Herrmann et la française originaire de Martinique Karly Loyce, qui pour l'occasion avait réalisé sa coiffure la plus caractéristique, ses cheveux tressés serrés sur la tête.

La vidéo ne contient aucune référence à la pandémie, ni aux manifestations qui ont éclaté dans le monde entier suite à la mort de George Floyd, étouffé par le genou d'un policier à Minneapolis.

À la fin de la présentation, on peut lire : "En boutique dès novembre 2020". En d'autres termes, Chanel n'est pas près de se lancer dans la stratégie du "See now, Buy now". La maison maintient sa cadence de six collections par an : deux collections couture, deux collections de prêt-à-porter, un défilé Métiers d'Art et, bien sûr, la Croisière.

Le show devait avoir lieu le 7 mai sur la splendide île italienne. Comme d'autres grandes maisons — Christian Dior, Gucci, Giorgio Armani, Prada et Max Mara —, Chanel a dû annuler son défilé quelques semaines avant la date prévue : pour Virginie Viard, l'événement devait être le premier organisé à l'étranger depuis le décès de Karl Lagerfeld, en février 2019. 

De manière générale, la présentation dévoilait des tenues idéales pour passer des vacances raffinées, soutenue par une bande sonore efficace qui mélangeait le DJ vénézuélien Arca et l'un des musiciens favoris de Chanel, Sébastien Tellier. Mais au bout du compte, malgré son élégance et la fluidité de son montage, la vidéo démontrait surtout qu'un "petit" clip alternatif ne remplacera jamais un grand défilé en direct. En particulier ceux de Chanel, dont les shows imposants au Grand Palais ou les événements mémorables organisés sur des îles à Dubaï, sur l'artère principale de La Havane ou dans des châteaux écossais isolés, figurent parmi les annales de l'histoire récente de la mode.  

Le weekend dernier, Chanel avait publié un teaser vidéo de la collection : un film de 18 secondes qui rappelle le voyage de cinq jours effectué en 1997 par Karl Lagerfeld à Capri, pour une séance photo à la Villa Malaparte. Réalisé par Massimiliano Bomba, le court-métrage fait la part belle aux plages rocheuses, aux vagues déferlantes, aux mouettes de la côte occidentale sauvage de Capri — et à l'emblématique villa. Célèbre pour son escalier en forme de pyramide inversée, celle-ci a servi de décor au chef-d'oeuvre de Jean-Luc Godard, Le Mépris (1963), une référence de mode incontournable avec Brigitte Bardot et feu Michel Piccoli, qui dissèque le mépris grandissant d'une femme pour le manque de volonté de son mari.

Dans un habile tour de passe-passe visuel, Virginie Viard fait des clins d'œil à l'affiche du film, sur laquelle on peut voir Bardot allongée sur le toit de la villa en bikini rose, juste avant une furieuse scène de jalousie. Mais là où la beauté s'avère fatale dans le film de Godard, elle devient insouciante et mystérieuse entre les mains de la directrice artistique de Chanel.

Au printemps, les grandes capitales européennes de la mode — Florence, Londres, Milan et Paris — ont toutes annulé leurs Fashion Weeks. Depuis, elles ont toutes ressuscité leurs saisons sous un nouveau format, et prévoient désormais des présentations numériques étalées au cours des six prochaines semaines. La prochaine étape — virtuelle et en ligne — aura lieu le week-end prochain, pour la première "London Fashion Week Digital", étalée sur trois jours à partir du samedi 13 juin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com