×
5 357
Fashion Jobs
Traduit par
Anne SCHILLING
Publié le
5 juil. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel haute couture : retour aux années 30

Traduit par
Anne SCHILLING
Publié le
5 juil. 2022

Retour aux années 30 pour Chanel haute couture, qui revisite cette période et lui confère une touche équestre et western lors d'un show organisé un mardi matin ensoleillé dans le club d'équitation privé de l'Étrier de Paris.


Chanel Fall/ Winter 2022-2023 Haute Couture - Photo: Chanel - Photo: Chanel


 
Un défilé dont le fil conducteur était l'hommage à la collection de bijoux de 1932 de Coco Chanel, qui fait actuellement l'objet d'une exposition temporaire de six jours au Grand Palais Éphémère.
 
Une exposition composée de pièces de haute joaillerie d'une valeur estimée à plusieurs dizaines de millions d'euros, présentée dans le décor flambant neuf signé par l'artiste Xavier Veilhan. Une mise en scène qui apporte une touche équestre à cette exposition, alors que les mannequins ont défilé dans un paddock, au cœur du bois de Boulogne.

Les invités ont été accueillis dans cette ambiance imaginée par Xavier Veilhan, composée de fausses horloges géantes, de pilules médicinales et de Zeppelins, avant de se déplacer sur le sable blanc fraîchement disséminé pour l'occasion. Une scène appropriée pour les stars du premier rang qui ont assisté aux deux shows matinaux, comme Sigourney Weaver, Soo Joo Park, Elsa Zylberstein, Marion Cotillard, Maggie Gyllenhall, Keira Knightley et Anna Mouglalis.
 
Retour aux proportions des années 30, avec des jupes longueur mollet et des vestes à col et coupe carrée, pas trop près du corps et souvent portées déboutonnées. On retrouve les laines bouclées classiques remises au goût du jour dans des tons beige sable, framboise foncé, citron vert vif et avoine brillant. Comme ce magnifique costume composé d'une veste à quatre poches obliques et de jodhpurs portés sans bottes ; avec, autour du cou, un collier représentant deux ailes.
 

Photo: Chanel



La partie centrale du défilé s'est déroulée avec plus de lenteur, la densité même des manteaux à rayures horizontales alourdissant considérablement les mannequins. Avec tous ces modèles arborant des bottes à talon oblique et des chapeaux souples de cowboy, on avait presque l'impression d'être des figurants de "Dallas".
 
Puis retour soudain au présent, avec des jupes super brillantes et iridescentes, un manteau en laine rose poudre à la coupe parfaite, et une superbe veste Eisenhower aux manches extra-larges en laine bouclée Chanel.
 
Avant une plongée dans l'excès avec une série de robes de cocktail en mousseline noire, le genre de look hyper classe que l'on ne trouve que dans la haute couture parisienne. Des pendentifs en diamant en forme de demi-lune, des bracelets étroits et un remarquable collier en forme d'étoile filante à double tour de cou - tous provenant de l'exposition du 90e anniversaire des Bijoux de Diamants.
 
"C'était une matinée chargée, car ils n'ont fourni les bijoux que deux heures avant le défilé", a déclaré Virginie Viard, directrice de la création de Chanel, en souriant, alors qu'elle accueillait les invités sur le toit ensoleillé du paddock.
 
Avant le défilé, elle a diffusé un teaser réalisé par Veilhan, tourné dans le club d'équitation et aux alentours, avec son musicien préféré, Sébastien Tellier ; l'ambassadrice Charlotte Casiraghi et le mannequin Vivienne Rohner se déplaçant en interaction avec le paysage tour à tour réel et virtuel.
 
"Je suis partie de l'année 1932 et toute cette époque. En partie parce que ses éléments graphiques et constructivistes fonctionnent très bien avec Chanel. En termes de couleurs, j'ai toujours adoré le vert, donc nous avons tourné tout le film avec un fond vert, mais tout était faux. Les mannequins se trouvaient à l'intérieur de ce qui semblait être une voiture, mais ce n'en était pas une", sourit Virginie Viard.
 

Chanel



Mais surtout, quelle que soit les préférences de chacun, l'ensemble du défilé ressemblait totalement à du Chanel, Virginie Viard ayant bien pris en compte que le client d'aujourd'hui veut acheter des vêtements mentionnant sans équivoque qu'ils ont bien été fabriqués par Chanel - avec un savant soupçon de modernité. De plus, c'est une stratégie qui trouve clairement son public, puisque les revenus de Chanel ont augmenté de près de 50 % en 2021 pour atteindre 15,6 milliards de dollars.
 
Cela dit, on a du mal à comprendre le rôle de Pharrell Williams dans le thème général, lui qui a ouvert le spectacle par une vidéo sur écran géant d'un long solo de batterie. À moins que Pharrell n'ait toujours voué une secrète passion aux bijoux ?

Le show s'est achevé par un final sur une bande-son chorale, avec notamment Lucid Morto, de Pan Daijing, qui atteignait son apogée tandis que le mannequin néerlandais Jill Kortleve défilait dans la plus décontractée des robes de mariée, les mains dans les poches, et enveloppée d'un châle écru lacé, délicatement brodé.
 
Les années 30 - définies par une crise économique mondiale, des héroïnes courageuses et une littérature visionnaire - sont bel et bien vivaces, mais sûrement beaucoup plus joyeuses aujourd'hui.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com