×
Publicités
Publié le
5 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chantelle lance le soutien-gorge qui se recycle

Publié le
5 févr. 2021

Lancée en 1949, la marque de lingerie Chantelle n'en reste pas moins une marque en prise avec son temps. Avec l’arrivée fin 2017 de Renaud Cambuzat au poste de directeur de la création et de l’image, le groupe CL (pour Chantelle Lingerie) a repositionné ses marques (Chantelle, Passionata et Chantal Thomass), pense écoresponsabilité et se fait incubateur de talents.


Nouvelle ligne Chantelle One et son soutien-gorge recyclable. - DR

 
Ainsi, après le succès de la ligne SoftStretch qui se veut inclusive avec des produits seconde peau taille unique qui conviennent à toutes les morphologies, le lancement à l’été 2020 de la ligne Motif by Chantelle, une ligne écoconçue née de tissus recyclés, voilà dès le 29 mars prochain le lancement en pré-commande sur Ulule du premier soutien-gorge recyclable.

Suite à une étude récente qui dévoile que chaque femme possède en moyenne dix soutiens-gorge mais n’en porte que trois de manière régulière, Chantelle répond à cette volonté de retour à l’essentiel avec un produit innovant. Baptisé Chantelle One, ce soutien-gorge se veut zéro déchet.

"Être acteur de l'économie circulaire en repensant la conception des pièces de lingerie, c'est l'objectif que s'est fixé Chantelle en lançant son premier soutien-gorge 100% recyclable, explique la marque. La durabilité est au cœur du projet reposant sur un modèle économique circulaire."

En pré-commande dès le 29 mars, pour une mise à disposition avant l'été 2021, les modèles seront produits à la commande dans l’usine du groupe à Epernay, dans la Marne. L’innovation technique vient du fait que tous les matériaux du soutien-gorge sont fabriqués à partir d’un seul et même polymère.

Cette fibre élastique, conçue sans solvant, remplace les élasthannes habituels et autorise le mélange avec d’autres fibres comme la dentelle ou le tulle, rendant possible le recyclage des matières dans leur intégralité. Après transformation, celle-ci peut-être utilisée pour la conception d’accessoires solides, destinés par exemple à la fabrication de nouveaux soutiens-gorge (armatures, fermoirs).

En outre, plus résistante, cette fibre garantit un produit de qualité, plus léger, plus respirant. Chantelle One décline deux coupes (corbeille ou triangle, à partir de 70 euros) et s’associe à deux bas (30 euros), le tout en coloris noir.

En mai, la marque proposera également à la pré-commande sur son site web sa première culotte menstruelle, baptisée M et vendue 39 euros.
 

Confection et mise au point des produits La Chatte de Françoise dans l’usine Chantelle d’Epernay.


En parallèle, depuis peu, le groupe CL met son usine d'Epernay au service de la jeune création. Sur ce site historique, équipé de 320 machines et faisant travailler 100 personnes dont 20 dédiées au développement produit, l’idée est d’apporter l’expertise du groupe aux nouveaux créateurs et de leur permettre de réaliser des produits certifiés Made in France. 

Après la Chatte de Françoise, qui a pu lancer sa production de culottes sur place, d’autres jeunes marques bénéficieront des capacités de production du groupe dans les mois à venir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com