×
Publicités
Par
AFP
Publié le
5 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chargeurs : un bénéfice net 2019 en recul, freiné par les acquisitions

Par
AFP
Publié le
5 mars 2020

Paris, 5 mars 2020 (AFP) - Le groupe industriel français Chargeurs, qui œuvre notamment dans les domaines de l’entoilage pour la mode et de la laine peignée haut de gamme, a enregistré un bénéfice net en baisse de 43 % en 2019, à 15,1 millions d'euros, pénalisé par des charges liées aux acquisitions et malgré des ventes en hausse.


Le groupe a démarré son histoire industrielle en 1872. - site Internet Chargeurs


Concernant l'épidémie de Covid-19, le PDG de Chargeurs, Michaël Fribourg, cité jeudi dans un communiqué, indique que le groupe "n'enregistre à ce jour qu'un impact limité du contexte sanitaire mondial".

Le chiffre d'affaires annuel, déjà publié, atteint 626,2 millions d'euros, en progression de 9,2 %, porté par les acquisitions. La croissance organique est en repli de 1,2 %, a rappelé le groupe. Le groupe a souligné que 2019 a été "une année de transition", avec notamment des acquisitions dans le secteur des services pour les musées et les expositions, dans un contexte économique "moins favorable".

Le bénéfice opérationnel des activités, qui est l'indicateur de performance de référence pour le groupe, s'établit à 41,4 millions d'euros, en baisse de 15,5 % sur 2018. Chargeurs indique que ce résultat intervient dans une conjoncture "plus volatile en Allemagne et en Chine" et marquée d'autre part par des investissements plus importants.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ressort à 60 millions d'euros (contre 59,8 millions un an auparavant), soutenu par une meilleure productivité et l'effet positif de la nouvelle norme comptable IFRS 16. Le bénéfice net et l'Ebitda sont inférieurs au consensus établi par l'agence financière Bloomberg.

Pour le PDG Michaël Fribourg, l'exercice 2019 traduit la "résilience" du groupe, qui a "intensifié ses transformations". Le PDG a notamment salué une "accélération de la génération de cash" dans un environnement moins favorable.

La création au début 2020 de la nouvelle division Chargeurs Museum Solutions doit constituer un nouveau "moteur de croissance", a dit Michaël Fribourg, qui observe que l'environnement de marché "demeure évolutif et incertain".

Dans un point de la situation liée au Covid-19, Chargeurs précise qu'aucun de ses collaborateurs dans le monde n'a été contaminé à ce jour, et que "toutes (ses) usines sont ouvertes, avec un taux d'activité en Chine supérieur à 80 % de la normale".

L'impact de la situation sanitaire en Italie "reste à ce jour limité", ajoute le groupe. Chargeurs note encore qu'il "n'enregistre aucune rupture d'approvisionnement" et que "ses fournisseurs ont été en pleine capacité d'assurer leur continuité de service".

"Le groupe suit attentivement l'évolution de la situation et adapte en permanence son organisation", indique le communiqué.

Dans ses perspectives, le groupe vise cette année un chiffre d'affaires de 750 millions d'euros, avec "un accroissement significatif de la marge opérationnelle des activités". Il confirme son objectif de franchir le milliard d'euros en 2021 avec un taux de marge opérationnelle des activités supérieur à 10 %.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.