Charlotte Olympia se déclare en faillite aux États-Unis

Le rêve américain de Charlotte Olympia tourne au cauchemar. Le label britannique de chaussures et d'accessoires Charlotte Olympia s'apprête à baisser le rideau de tous ses magasins américains, après que l'entreprise qui administre ses activités retail aux États-Unis a déposé le bilan le week-end dernier.


La griffe de luxe se retire du marché de la vente au détail aux Etats-Unis - Charlotte Olympia

L'entreprise Pinktoe Tarantula Ltd et ses filiales Desert Blonde Tarantula Ltd et Red Pump Tarantula Ltd ont demandé à être placées sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites américaine auprès de la cour du district du Delaware.

William Kaye, en charge de la restructuration, a précisé que les magasins Charlotte Olympia aux États-Unis étaient déficitaires depuis un certain temps. Les quatre points de vente de la marque à Beverly Hills, Orange County, Las Vegas et Manhattan vont être fermés et leurs stocks liquidés. Un magasin avait déjà fermé l'an dernier en Floride.

Selon William Kaye, l'environnement de la vente au détail en magasin physique « a connu et connaît encore des changements radicaux, en raison d'une convergence de facteurs, notamment de la prolifération de sites de e-commerce, des évolutions de comportement des consommateurs et d'une compétition de plus en plus acharnée ». En déposant le bilan, il a ajouté : « Malgré (...) les efforts consentis pour réduire ses dépenses, les activités du débiteur ne sont toujours pas rentables, en raison des changements majeurs à l'œuvre dans le secteur de la vente au détail ».

Fondée en 2008 par Charlotte Olympia Dellal, la marque de luxe a vu le groupe Onward Luxury Group (OLG) prendre une participation majoritaire de son capital en juillet dernier. Juste avant, la holding Charlotte Olympia basée en Angleterre clôturait fin mars un exercice 2016/17 sur une baisse de 20 % de son chiffre d'affaires à 16,8 millions de livres sterling (19 millions d'euros), contre 21 millions un an plus tôt. Mais, dans le même temps, la marque a réussi à réduire sa perte opérationnelle, passée de 5 à 3,1 millions de livres sterling avant éléments exceptionnels, et de 5,5 à 4,8 millions en les incluant, selon ses résultats déposés.

Outre ses boutiques aux Etats-Unis, Charlotte Olympia détient des magasins à Londres, Moscou, Dubaï et Bangkok. La griffe est par ailleurs distribuée dans des grands magasins comme Harrods, Bergdorf Goodman, Neiman Marcus, Printemps, Saks et Bloomingdale’s. A noter que les activités de vente en gros sur le marché américain ne sont pas concernées par cette faillite. 

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresLuxe - AccessoiresDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER