×
Publicités
Publié le
23 janv. 2023
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chatelles ouvre une adresse dans l'Ouest parisien

Publié le
23 janv. 2023

Installée depuis 2015 rue du Bac, à proximité du quartier de Saint-Germain-des-Prés, Chatelles, la griffe de slippers française haut de gamme vient d’inaugurer sa seconde boutique parisienne au 91, rue de Courcelles, dans le XVIIe arrondissement. Avec ses moulures et son parquet, cet écrin de 40 mètres carrés aux allures d’appartement haussmannien veut séduire la très chic clientèle de l’Ouest parisien.
 

Modèles de slippers et de sneakers Chatelles - DR


Fondée en août 2012 par François du Chastel, un ancien banquier d’affaires, Chatelles a construit son offre autour d'un seul produit: des slippers de fabrication européenne qui se parent d’imprimés léopard, zébrés, de bouts ronds ou bouts pointus et qui peuvent être personnalisés.

La nouvelle boutique comporte d’ailleurs un atelier où un artisan s’occupe de placer à la main les pampilles, nœuds et passementeries choisis par les clients pour rendre leurs souliers uniques (prix moyen 250 euros). Depuis son lancement, Chatelles a également étoffé son offre en proposant des modèles pour enfants et pour hommes, ou encore des sneakers inspirées des slippers, ou de véritables chaussons d'intérieur (60 euros). Une ligne née pendant les confinements. 

Aujourd’hui la marque, qui ne communique pas son chiffre d’affaires mais indique être rentable, réalise entre 60 et 70% de ses ventes via son site marchand, avec comme principaux marchés la France, l’Allemagne, l’Autriche ou encore le Royaume-Uni. "Avant le Covid, le Japon représentait également 30% de nos ventes. Nous étions présents dans une trentaine de points de vente. Aujourd’hui, nous ne sommes plus que dans une dizaine, dont notre corner chez Isetan, mais le marché reprend bien", explique François du Chastel.


L'intérieur de la boutique Chatelles rue de Courcelles - DR


Si à ses débuts Chatelles était présente dans une sélection de multimarques premium, la marque joue désormais la carte de la distribution en direct. "Pour une petite marque indépendante telle que Chatelles, être vendue dans des multimarques tels que les grands magasins n'est pas une opération rentable", précise François du Chastel.

La marque, qui emploie dix-huit personnes, semble donc avoir trouvé son rythme de croisière. "Le retour des touristes japonais et américains a contribué à notre croissance. Nous avons également connu un Black Friday historique et un bon mois de décembre. J’espère que cette nette amélioration ne sera pas obscurcie par la récession."

En 2023, Chatelles verra sortir de son capital le fonds Audacia (Maison Kitsuné…) qui détient 25% de la société. Une participation qui devrait être repris par François du Chastel et ses associés, qui espèrent ouvrir une troisième boutique parisienne dans le XVIe arrondissement, confirmer la relance au Japon et s’implanter en Corée du Sud.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com