×
Publicités
Publié le
3 févr. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chauss’expo, en difficulté, fait appel au cabinet Prosphères

Publié le
3 févr. 2018

La société nordiste Desmazières, propriétaire de l'enseigne Chauss’expo, connaît des difficultés qui la conduisent à faire appel depuis le 29 janvier dernier à l’équipe de Prosphères, spécialiste du redressement d’entreprises. Après avoir été appelé au chevet de Tati et Agatha l'an dernier, ce cabinet est actuellement à l’œuvre chez Pimkie et HappyChic (Jules, Brice, Bizzbee…) afin de mener la transformation de ces enseignes mode de la famille Mulliez. Un plan de départs volontaires est prévu chez Pimkie.


L'enseigne propose des chaussures pour femme, homme, enfant et bébé. - Chauss'expo


Fondée en 1987, Chauss’expo totalise environ 220 magasins en France, soit des surfaces de quelque 500 mètres carrés, situées en périphérie de villes moyennes. Après avoir subi un plan social au printemps 2017 (29 magasins fermés et 88 licenciements), comme le rappelle La Voix du Nord, il semble que la chaîne de chaussures à petits prix ne soit pas parvenue à relever la tête. Le cabinet Prosphères ne souhaite pas encore s’exprimer sur le sujet.

Les salaires du mois de janvier n’ont pas été versés aux salariés, rapporte FO, qui prépare des actions de mobilisation et de grève. « Mercredi 31 janvier, 35 personnes sur une cinquantaine travaillant dans l’entrepôt ont débrayé. La situation est dramatique également dans les magasins », décrit un membre du syndicat, ajoutant que l’entreprise Desmazières étudie avec Prosphères la possibilité de se placer en redressement judiciaire. Une réunion du comité central d’entreprise est programmée ce lundi 5 février.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com