Chine : Vuitton dédommagé pour l'utilisation d'un sac dans une publicité

SHANGHAI, 24 août 2006 (AFP) - Un tribunal de Shanghai a condamné deux promoteurs immobiliers chinois à verser 50 000 yuans (6 250 dollars) de dédommagements à Louis Vuitton pour avoir utilisé un sac de la maison de luxe française dans une réclame, a rapporté jeudi le China Daily.


Une petite chinoise porte un faux sac Vuitton au marché de Xiangyang à Shanghai en novembre 2005
Photo : Mark Ralston/AFP

Les deux promoteurs, Shanghai Xingui et Shanghai Ladoll, avaient affiché sur un panneau publicitaire de Shanghai l'image d'une jeune femme arborant un sac Louis Vuitton.

Ils ont expliqué que le mannequin engagé pour cette photo était arrivé avec son sac LV. "Nous avions besoin d'un sac pour l'image, nous avons photographié les deux" - mannequin et sac - et "n'avons pas à dessein choisi un sac Louis Vuitton", a expliqué Wei Ye, leur avocat.

Le tribunal a estimé que les deux promoteurs avaient été "injustes" envers le maroquinier, sans toutefois reconnaître une violation de ses droits de propriété intellectuelle, toujours selon le journal.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - AccessoiresCampagnes
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER