×

Chine : fin de quarantaine pour la région de Hubei, qui va pouvoir revenir à la normale

Par
Reuters
Traduit par
Cecile Herrero
Publié le
26 mars 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

XIANNING, China (Reuters) Retour à la normale ce mercredi après deux mois de quarantaine dans la région de Hubei, épicentre chinois de l'épidémie de coronavirus, avec les contrôles de circulation levés, une reprise des chantiers de construction et des gens se pressant vers les bus et les trains pour traverser des frontières qui étaient encore fermées il y a peu.


Des femmes attendent le bus dans la région de Hubei, le 25 mars 2020 - Reuters / Aly Song


La Chine continentale a rapporté quelques nouveaux cas de coronavirus mardi, au nombre de 47, tous venant de voyageurs de l'étranger. Chiffre très faible en comparaison avec les 78 cas rapportés la veille.

Hubei, une région centrale, foyer de quelque 60 millions d'habitants, a annoncé mardi qu'elle levait les restrictions de voyage à minuit. "J'ai réservé mon ticket ce matin après avoir écouté les informations" déclare Chen Ting, qui était accompagnée par son fils de 3 ans, au milieu d'une quarantaine de personnes qui descendaient d'un train à Xianning City (Hubei) . La jeune femme de 28 ans a voyagé de Qingyuan city dans la province sud de Guangdong, où elle tient un commerce de gros. Le coronavirus l'avait contrainte à annuler son projet de rendre visite à ses parents en février, juste après le Nouvel An chinois. "Je suis si impatiente de rentrer à la maison maintenant et de les voir tous là-bas", a-t-elle dit alors qu'elle attendait que son père passe les prendre et les conduise à la maison familiale dans la ville voisine de Huangshi.

Mercredi soir à Xianning, les résidents flânaient dehors, portant des courses ou achetant des plats à emporter. Les restaurants servant encore uniquement pour emporter. Des hauts-parleurs faisaient retentir des promotions telles que "1 acheté, 1 offert". Tout le monde portait des masques cependant.

La quarantaine de la ville de Wuhan, capitale de Hubei, sera levée le 8 avril prochain, une étape importante dans la guerre menée par la Chine contre l'épidémie puisque Pékin est maintenant vraiment focalisée sur la limitation des cas désormais importés et la relance de l'économie du pays.

A Wuhan, il y avait cependant quelques signes de retour à la vie normale ce mercredi. Des hommes munis de masques de protection travaillaient sur un pont en construction alors que le chantier venait de redémarrer et des résidents saluaient depuis la fenêtre de leur appartement des équipes médicales qui se préparaient à quitter la ville.

Retour au travail



Le gouvernement de Hubei a dit ce mercredi aux travailleurs qui se trouvaient en quarantaine à la maison de retourner au travail dès que possible. Les montagnes sacrées du Wudang sont de nouveau accessibles aux visiteurs. Le secrétaire du partie de Hubei Ying Yong a déclaré que le gouvernement continuerait de travailler dur pour prévenir un rebond des infections dû aux mouvements de la population.

Les voyageurs qui arrivaient à Xianning ont été soumis à des vérifications qui tardaient 30 minutes environ et devaient montrer des "codes de santés" sur leur téléphone, qui prouvent qu'ils n'ont pas été dans une zone à haut risque ces quatorze derniers jours. Les voyageurs concernés étaient priés de rester deux mètres plus loin.

Par rapport à l'inquiétude croissante des cas importés, l'équipage des trains et la police ont répété plusieurs fois que ceux qui avaient voyagé à l'international devaient se faire connaître. "Si vous ne le dites pas, nous le saurons quand même, a déclaré un officier, et il y aura des problèmes."

Des personnes ont émis des réserves après qu'ait été rapporté plusieurs fois mardi le cas d'un homme de Foshan, dans la province de Guangdong, qui était à Xianning et a été testé positif au Covid-19. Le journal People's Daily, qui a fait part du cas, n'a pas mentionné comment il avait été capable, accompagné d'un ami, de sortir de la province de Hubei en voiture le 17 mars dernier.

Même si la quarantaine à Hubei est levée, de strictes mesures de contrôles des contaminations depuis l'étranger restent donc en place. Le gouvernement d'Hubei a déclaré que toute personne arrivant dans la province, depuis l'étranger, doit impérativement informer les autorités de son historique de santé et de voyages, deux jours avant la dite arrivée. Afin de prévenir un pic élevé de cas importés, la Chine impose des quarantaines et des vérifications à toutes personnes arrivant de l'étranger.

La ville de Quanzhou, dans la province de Fujian annulera tous les vols internationaux et régionaux ce 26 mars, après que quatre cas importés de Philippines ont été confirmés ce mardi, a annoncé le gouvernement.

Pékin a d'ores et déjà redirigé des vols vers d'autres villes chinoises pour que les passagers puissent être contrôlés et placés en quarantaine avant leur arrivée dans la capitale. Les nouveaux cas importés à Pékin, Guangdong et Fujian ont décliné, même si le décompte quotidien des nouveaux cas à été porté au nombre record de 19 personnes dans le quartier financier de Shanghai.

Le nombre de total de contaminations se portait en Chine continentale ce mardi à 81 218 cas avec 474 infections importées. Les personnes décédées en Chine sont au nombre de 3 281 mardi, 4 de plus que lundi.


 

© Thomson Reuters 2020 All rights reserved.

Tags :
Autres
Industrie