×
5 086
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
16 juin 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chine : Philipp Plein accusé de racisme

Publié le
16 juin 2015

Le designer allemand installé en Italie entendait se bâtir une communauté sur les réseaux sociaux chinois. Mais l'existence de la mention "Fuck You China" sur l'étiquette d'une ancienne collection a rapidement refait surface.

Philipp Plein assure qu'il s'agissait d'un sigle donnant "Fascinating urban collection - Kiss You China" - Photo largement partagée sur Weibo


C'est au lancement de son compte sur le réseau social Weibo que la polémique s'est déclenchée. Les utilisateurs ont en effet publié la photo de pièces lancées en 2007, et dont l'origine "made in Europe" était accompagnée du message insultant pour l'usine du monde.

Car, si la référence à l'omniprésence des productions chinoises à bas coût semble évidente pour un consommateur occidental, il n'en va pas de même pour une clientèle chinoise principalement adepte de marques européennes et américaines.

Face aux appels au boycott et demandes d'excuses, le créateur Philipp Plein répond qu'il s'agissait en fait d'une ligne baptisée Kiss You China. Le styliste assure qu'il n'était pas dans son intention de blesser. Depuis la vente du produit incriminé, Philipp Plein a ouvert 10 boutiques en Chine, 4 autres devant suivre.

Cette mésaventure souligne une nouvelle fois l'importance prise par Weibo dans l'Empire du Milieu dans la promotion d'une marque comme dans la polémique. Expérience déjà faite en 2012 par le français Zadig & Voltaire, lorsque son fondateur Thierry Gillier expliquait que son projet d'hôtel ne serait "pas ouvert aux touristes chinois".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com