×
5 732
Fashion Jobs
MAISON LABICHE
E-Store Manager
CDI · PARIS
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL
Global Partnership Manager H/F
CDI · LA DÉFENSE
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL BOUTIQUES
Gestionnaire de Stock / Manager d'Equipe (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
PIMKIE
Contrôleur de Gestion E-Commerce H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Formation France, Univers Nouvelles Technologies &Design
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable National Grands Comptes Parfums
CDI · PARIS
CARTIER
Key Account Manager Travel Retail Europe - Cartier Fragrances
CDI · PARIS
CITY ONE
Commercial en Restauration de Luxe H/F
CDI · PARIS
VERTBAUDET
Chef de Produit f/h
CDI · TOURCOING (59)
NINA RICCI
Credit Manager - f/h
CDI · PARIS
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
ZAPA
Directeur de l'Offre Groupe (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE JACQUES BOGART
Responsable International Cosmétiques (H/F)
CDI · PARIS
Publicités

Chine : Unifab se plaint d'agressions sur un marché de la contrefaçon à Pékin

Par
AFP
Publié le
today 15 sept. 2005
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PARIS, 15 sept 2005 (AFP) - L'Union des fabricants (Unifab) a écrit à l'ambassadeur de Chine en France pour se plaindre d'agressions physiques contre, d'après elle, des juristes, un représentant d'une marque de luxe et un journaliste sur un marché de la contrefaçon à Pékin, selon un communiqué jeudi.


Badauds dans une rue de Beijing - Photo : Frederic J. Brown

Trois juristes anti-contrefaçon venus relever des copies de produits de luxe vendues sur le "marché de la soie" à Pékin "ont été pris à parti" et "l'un d'eux a été molesté" par des vigiles, selon un courrier envoyé mercredi par le président de l'Unifab, Marc-Antoine Jamet.

"Une opération anti-contrefaçon projetée ce jour-là a, en partie, été compromise par cette altercation qui, rétrospectivement, ne paraît pas fortuite", regrette M. Jamet.

Deux autres incidents similaires ont été rapportés à l'Unifab contre un représentant d'une marque française de luxe et contre un journaliste dans le cadre d'une visite ministérielle, détaille encore la lettre de M. Jamet à l'ambassadeur de Chine en France.

"L'Unifab et ses entreprises membres entendent, par votre entremise, protester énergiquement contre ces manifestations de violence et demandent aux autorités compétentes d'user de leur pouvoir pour en éviter la répétition", écrit l'organisation professionnelle à l'ambassadeur chinois en France.

L'ancien ministre de l'Industrie Patrick Devedjian avait sillonné en mai dernier ce "Marché de la Soie", véritable paradis de la contrefaçon sur la principale artère est-ouest de Pékin, où il s'était vu proposer des imitations d'articles textiles ou de montres de luxe.

L'Unifab regroupe plus de 400 entreprises (en majorité françaises) et des fédérations professionnels de tous secteurs confondus (textile, médicaments, automobile, etc.).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.