×
7 115
Fashion Jobs

Christian Wijnants étoffe son offre avec l’Homme et s’invite au Bon Marché

Publié le
today 9 mai 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Christian Wijnants continue d’étoffer son univers, tout en consolidant avec succès sa marque de prêt-à-porter féminin. Parmi ses dernières initiatives, un corner au Bon Marché Rive Gauche et le lancement d’une collection capsule masculine.


Le corner de Christian Wijnants au Bon Marché - DR


Après une première installation en 2017, le designer belge a été invité pour la deuxième fois par le grand magasin parisien à exposer et vendre ses créations dans un espace dédié. Un corner exclusif de près de 15 mètres carrés situé au deuxième étage, dans la section Mode Femme, où est présentée une sélection de la collection printemps-été 2019, entre accessoires et habillement (vestes, jupes, shorts oversized, tailleurs pantalons, etc.).

Dans cette collection inspirée d’un voyage imaginaire du Moyen-Orient à l'Extrême-Orient, Christian Wijnants (41 ans) revisite notamment les imprimés floraux et les carreaux emblématiques de la marque à travers des mosaïques graphiques et des motifs asymétriques de différentes tailles aux couleurs vives (bleu, vert clair et rose) sur des tissus imprimés et des mailles jacquard.

Pour l’installation, il a fait appel à l’atelier anversois Ashtari Carpets, qui a réalisé un tapis tibétain en laine et en soie noué à la main, couvrant la surface du corner, et au studio de design néerlandais HandMade Industrials, qui a créé un tabouret bleu vif et une table basse en blanc cassé aux formes organiques.

Autre actualité pour cet ancien assistant de Dries Van Noten, son incursion chez l’homme, après 16 ans de prêt-à-porter féminin, à travers une première collection capsule centrée sur une maille haut de gamme, avec trois modèles de pull (col roulé, col rond petit et grand) déclinés dans différents motifs et fils, comme l'alpaga et la laine mérinos. Ils sont tous à maille circulaire, soit tricotés à quatre aiguilles, cette technique permettant de réaliser une encolure ronde sans couture. Le dressing se compose aussi de pantalons de survêtement légers.

Au cours des dernières années, le designer anversois a discrètement conçu quelques pièces masculines uniques destinées à un cercle intime d'amis et de clients. Comme il l’explique dans un communiqué : « C’était un succès immédiat et mes amis me demandaient sans cesse de nouvelles pièces pour homme. L’idée germe donc depuis des années. Je voulais aborder cette collection de façon réfléchie et à mon rythme. »


Un look masculin signé Christian Wijnants - ph Martina Bjorn


Avant de lancer une ligne de menswear à part entière, le créateur se donne deux ans, souhaitant tester d’abord le marché avec des collections capsule. La toute première, pour l’automne 2019, arrivera en boutique en septembre prochain.

Ce projet constitue une nouvelle étape dans le développement de la marque, qui s’est enrichie l’an dernier de sa première collection d’accessoires, et surtout d’une ligne de souliers confectionnée en Italie, dans les Marches.

Originaire de Bruxelles, Christian Wijnants a quitté sa ville natale pour Anvers en 1996 pour se former l’Académie Royale des Beaux-Arts. C’est dans cette ville qu’il fonde sa maison en 2003, peu de temps après avoir remporté le grand prix du Festival de Hyères en 2001. Il s’est également distingué au fil des ans dans d’autres concours, s’adjugeant le prix de l'Andam en 2006 et le Woolmark Prize en 2013.

Depuis 2013, le styliste bénéficie du soutien d’un investisseur, l’homme d’affaires Christian Cigrang, propriétaire de Cobelfret, un des plus grands groupes de transport maritime du pays, qui a injecté dans la marque 1 million d’euros, prenant une participation de 50 % au capital, auquel il a encore ajouté 1 million en 2017.

Grâce à ce partenaire, Christian Wijnants a pu ouvrir en septembre 2015 son magasin amiral à Anvers, puis lancer l’e-shop et se structurer pour mieux accompagner sa croissance. Positionnée dans le haut de gamme créateur comme Dries Van Noten ou Jil Sander, la marque emploie une dizaine de personnes et a vu son réseau de ventes en gros se renforcer ces dernières années avec près de 150 points de vente multimarques. Elle est particulièrement appréciée aux Etats-Unis et au Japon, où les ventes représentent respectivement 20 % de son chiffre total, suivis par l’Allemagne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com