×
6 249
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
5 janv. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cifa: le centre de gros d'Aubervilliers pilote un nouvel agrandissement

Publié le
5 janv. 2015

En huit ans d’existence, le Cifa  (Centre international de commerce de gros France-Asie) et ses deux cent soixante-dix showrooms sont devenus des acteurs incontournables du secteur à Aubervilliers.

Le Cifa, un centre précurseur du commerce de gros à Aubervilliers.

Alternative aux commerces de gros réunis dans le Sentier, il a séduit au fil du temps un grand nombre de professionnels, notamment des importateurs asiatiques (90%). Cette année d’ailleurs, il s’est agrandi en ouvrant, en juin dernier, le Cifa 3, un nouveau pôle lui permettant d’accueillir quatre-vingts à quatre-vingt-dix grossistes de plus.

En 2006, le Cifa, qui a été créé sur un ancien site sidérurgique, apparaît pourtant comme un pari audacieux. Si Michel Rosenberg, son fondateur se lance, c’est parce qu’il est persuadé qu’il y a un marché à prendre, comme l’explique Thierry Dauvergne, président de la Sas Mdr, société propriétaire du Cifa.

« Il voulait offrir aux grossistes un bel outil de travail. Un espace qui permettrait aux acheteurs de découvrir une offre multiple et concentrée dans des conditions optimales : facilité d’accès, infrastructures adaptées, espaces fonctionnels, etc. ».

Un pari qui a fonctionné puisque, dès 2007, des travaux d’agrandissement sont entamés afin qu’un Cifa 2 sorte de terre.

« Quand nous avons vu que le Cifa 1 fonctionnait très bien, nous avons lancé la phase deux de notre projet afin de pouvoir accueillir jusqu’à cent-soixante-dix grossistes. Toutes les surfaces ont très vite été réservées. C’était la preuve que nous avions vu juste », ajoute Thierry Dauvergne.

Côté conception, le Cifa a misé dès le début sur l’horizontalité. Un modèle moins rentable qu’un centre vertical mais plus valorisant. Un choix qui est en partie à l’origine de son succès, souligne le président de la Sas Mdr.

« C’est ce qui apporte son image de marque au Cifa. Nous avions pour ambition de tirer le commerce de gros vers le haut, nous voulions donc un site valorisant. L’idéal pour les acheteurs est d’avoir une offre large et de qualité. Nous avons donc également porté une attention particulière au choix des grossistes ».

Une vigilance qui a permis aux exploitants du Cifa d’affirmer leur positionnement moyen de gamme mais aussi de revendiquer un taux de carence locative nul en huit ans.

Alors, quand les premières demandes pour le Cifa 3 sont arrivées, la sélection s’est faite encore plus drastique que pour le Cifa 1 et 2.

« Nous  avons regardé seulement les dossiers dont le chiffre d’affaires était supérieur à cinq millions d'euros. C’est le gage d’une offre de qualité et d'une régularité dans les loyers », explique Thierry Dauvergne.

Le nouvel édifice en forme de U a quant à lui été pensé dans la lignée des deux précédents : mêmes codes couleurs, mêmes matériaux.

Cependant, ses trois niveaux ont incité les exploitants à travailler la verticalité afin que la commerciabilité des espaces reste optimale.

Chaque showroom bénéficie donc de huit mètres de baies vitrées et les étages ont été pensés de façon pyramidale.

Résultat ? Le premier niveau, qui affiche déjà complet, propose des espaces plus petits mais plus nombreux que le dernier étage. Celui-ci propose des espaces plus grands mais moins nombreux afin qu'ils conservent toute leur visibilité.

Pour l'instant, ce dernier est encore vide sans qu'il y ait toutefois, selon le site, un éventuel problème d’attraction.

« Nous avons des réservations pour ce mois de janvier et il devrait se remplir. Les finitions ont été réalisées plus tardivement alors nous avons préféré attendre le bon moment plutôt que d’ouvrir à un moment peu favorable pour nos clients », explique Thierry Dauvergne.

Le dernier étage du Cifa 3 ouvrira donc au même moment que le Fashion Center. Ce dernier est un nouveau concurrent de taille pour le Cifa : surface globale supérieure, même ambition moyen de gamme et même promesse de fonctionnalité.

Pour autant, les exploitant du Cifa ne craignent pas cette arrivée.  " L'ouverture du Fashion Center va contribuer à faire d'Aubervilliers un vrai pôle central pour le commerce de gros. Par ailleurs, ce centre a misé sur des infrastructures verticales contrairement à nous qui avons misé sur l'espace et l'horizontalité qui à l'usage sont plus fonctionnels. Cela nous permet de nous démarquer".

 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com