Citadium veut (aussi) séduire les jeunes femmes sur les Champs-Elysées

Ce samedi midi, le Citadium Champs-Elysées ouvre ses portes au numéro 65 de l'avenue. Ce sixième magasin de l'enseigne jeune et streetwear, qui vise la génération Millenials, s'installe sur 1 664 mètres carrés, juste à côté de Nike, en lieu et place de l'ancien flagship Tommy Hilfiger (lire sur FashionNetwork Premium « Citadium vise les quatre millions de visiteurs par an sur les Champs-Elysées »)

Le premier espace Nyx dans un Citadium - FashionNetwork.com

Sur l'axe majeur parisien, l'enseigne du groupe Printemps exploite sur trois niveaux le concept, mêlant marques établies et jeunes griffes émergentes, qui a fait son succès depuis 2010. Le magasin, dirigé par Raphaël Grillat, qui a évolué auparavant dans les maisons de luxe et dans l'hôtellerie, veut aussi renforcer son offre pour les jeunes femmes.

« L'an dernier, les ventes du segment femme ont progressé de 11 % alors que l'homme s'est contenté de 5 %. La femme représente aujourd'hui environ 15 % et nous avons bon espoir d'atteindre la parité », précise Sophie Bocquet, qui dirige l'enseigne.

Pour ce faire, Citadium se donne de nouveaux atours. La marque installe un premier espace cosmétique avec Nyx. « La marque correspond parfaitement à notre clientèle, précise la dirigeante. C'est une marque américaine du groupe L'Oréal, qui a construit sa notoriété auprès des Millennials grâce à sa présence sur les réseaux sociaux ».
Le beauty bar donne directement sur l'avenue des Champs-Elysées avec un espace doté de quatre miroirs permettant aux clientes de tester le maquillage.

Citadium pousse aussi de jeunes marques françaises et donne un espace au prêt- à-porter de Grace et Mila, et met en avant les bijoux d'Emma & Chloé, de jeunes marques françaises. Cette touche féminine se ressent aussi au niveau des sneakers avec une réelle mise en avant des propositions pour les femmes, comme chez Puma avec la Fenty, New Balance ou Reebok.

L'escalier principal du magasin avec une fresque réalisée par l'artiste Felipe Pantone - Citadium

Focalisée sur une centaine de marque (là où Caumartin dispose de 250 labels), la proposition globale du magasin entend avant tout séduire une clientèle internationale qui apprécie le streetwear et qui pourrait représenter 50 % des clients.

Au rez-de chaussée, l'espace Funky Town présente les nombreux accessoires et gadgets. L'offre streetwear propose elle Thrasher, Obey, avec le t-shirt en exclusivité « Liberté Egalité Fraternité », Santa Cruz, Fila, mais aussi Wasted, Human With Attitude et les t-shirts de l'Atelier Amelot. Un espace de 30 mètres carrés est dédié à Carharrt, qui reste l'un des piliers de l'enseigne.

Le concept développé par Vans - Citadium

Au sous-sol, l'offre chaussures présente sur 350 mètres carrés des concepts exclusifs de Vans, Converse, Puma, Asics Tiger et, à l'automne, de Nike. Enfin, à l'étage, en prime de l'espace beauté, les sélections Boys Lab et Girls Town, avec une sélection de produits de divers labels, jouxtent les corners Levi's et Superdry.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER