×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
14 févr. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Clap de fin définitif pour la boutique historique de Sonia Rykiel du Boulevard Saint-Germain

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
14 févr. 2022

Deux ans après être sortie des mains de la famille de la fondatrice, l'emblématique maison parisienne fondée en 1968 est à présent la propriété du groupe américain G-III. Ce mardi la page de l'aventure de la famille Rykiel se ferme un peu plus. La famille qui avait toujours le bail de l'emplacement de l'historique boutique au 175 boulevard Saint-Germain, déjà fermée au public depuis deux ans, va rendre les clés. La fin de l’idylle entre la marque et le VIe arrondissement de la capitale de l’Hexagone sera consommée avec un événement solidaire ce mardi 15 février.


Intérieur de la boutique-bibliothèque de Sonia Rykiel - Sonia Rykiel


Nathalie Rykiel, la fille de la créatrice décédée en août 2016, a imaginé un dénouement romantique pour marquer la fin de l’histoire de cette boutique emblématique de la Rive Gauche. Elle va organiser une soirée de gala le dernier jour du contrat de location de ce local de 550 mètres carrés, à la fin du mois de février. La boutique fait l’angle entre le boulevard Saint-Germain et la rue des Saints-Pères, et ses voisins sont d’autres enseignes de luxe comme Brunello Cucinelli, Moncler, Gucci et Emporio Armani. D’après les informations recueillies par FashionNetwork.com, elle restera sous le contrôle de Nathalie Rykiel mais cessera son activité dans le cadre du processus de liquidation judiciaire de la firme.

Le nouveau propriétaire de Sonia Rykiel, le groupe américain G-III, n’a d’ailleurs pas l’intention de conserver cette boutique pourtant historique de la maison. Pour l’instant, aucune information n’a encore filtré concernant les possibles prochains occupants de cet espace privilégié, iconique de l’histoire de l’art et de la mode dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Pour célébrer la fermeture de l’établissement, Nathalie Rykiel a décidé d’organiser un événement solidaire avec l’ONG Bibliothèques Sans Frontières, qui donne accès à l’éducation à des collectifs défavorisés. De 19 h à 21 h, les journalistes, les célébrités et les amis de la maison figurant sur la liste des invités pourront faire l’acquisition des quelque 40.000 volumes qui composent la collection de la bibliothèque de cette célèbre boutique. Tous les bénéfices de cet événement, intitulé "La bibliothèque solidaire Sonia Rykiel", seront reversés à l’association, présidée par le politologue Patrick Weil.

Ses étagères débordant de livres authentiques ont contribué à la réputation de cette boutique, rénovée en collaboration avec Thomas Lenthal et André Saraïva en mars 2015 lors de la Fashion Week de Paris. Ce concept intime et original s’inspire de l’ambiance des cafés littéraires du VIe arrondissement, que la créatrice connue sous le sobriquet de "reine du tricot" fréquentait assidûment. La boutique présentait également les collections d’habillement, de chaussures et d’accessoires de la griffe. À cette époque, la couturière française était encore directrice artistique des collections de sa marque éponyme, un poste qu’elle a quitté en 2019 pour se consacrer pleinement à la haute couture.


Plus de 40.000livres s’amoncellent sur les étagères de la boutique - Sonia Rykiel


Faisant partie des références de la mode française, la maison Sonia Rykiel a traversé plusieurs périodes tumultueuses depuis le printemps 2019. À cette époque, la marque de prêt-à-porter s’est déclarée en liquidation judiciaire, recherchant un nouveau propriétaire pour reprendre l’activité. Cette maison familiale et indépendante était déjà passée en 2012 dans le giron du groupe First Heritage Brands, fondé par la famille Fung à Hong Kong avec Jean-Marc Loubier et le fonds d’investissement de Singapour Tomasek. Entre 2012 et 2018, année du 50e anniversaire de la griffe, le groupe y aurait apparemment injecté jusqu’à 200 millions d’euros.

Une nouvelle étape avec G-III



Mais cette somme colossale n’a pas empêché la marque d’en arriver à un processus de liquidation judiciaire il y a trois ans, en raison du manque de candidats à sa reprise. En décembre 2019, les droits de la marque Sonia Rykiel ont été rachetés par Eric et Michael Dayan, qui ont fondé Showroomprivé en 2006. Ils voulaient relancer la maison en France et à l’étranger. Mais leur projet n’aura duré que 18 mois.

Après le lancement de sa nouvelle boutique en ligne en octobre 2020 et son retour à la Fashion Week de Paris en mars 2021, la maison a enfin été acquise en septembre dernier par le conglomérat américain G-III (qui gère les marques propres ou sous licence DKNY, Donna Karan, Vilebrequin, Calvin Klein, Tommy Hilfiger et Karl Lagerfeld Paris). La transaction, finalisée en octobre 2021, devrait "accélérer le relancement de la maison" et marquer une nouvelle étape décisive pour son internationalisation. Mais pour le moment, le groupe américain n’a pas communiqué de nouveaux projets.

De son côté, la boutique du boulevard Saint-Germain fermera définitivement ses portes cette semaine après un dernier rendez-vous littéraire. Sonia Rykiel tire sa révérence… du moins pour le moment.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com