×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
12 oct. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Clarks creuse ses pertes en raison de la chute de ses ventes en 2020

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
12 oct. 2021

L’année dernière a été particulièrement difficile pour Clarks, comme pour la plupart des fabricants de chaussures. Les ventes de la marque se sont étiolées, contrairement à ses pertes (nettes et d’exploitation) qui ont explosé au cours des 12 mois allant jusqu’en janvier 2021.


Clarks


La griffe était déjà en difficulté avant la pandémie et la fermeture temporaire imposée aux boutiques physiques lui a porté un coup dur. En effet, le report des ventes vers le digital n’a pas particulièrement bénéficié au secteur de la chaussure, délaissé par les acheteurs confinés.

L’entreprise produit des chaussures pour enfant traditionnellement achetées pour aller à l’école et a donc également pâti de la fermeture des établissements scolaires.

Dans son rapport d’activité à la Chambre de Commerce, C&J Clark International Limited reconnaît avoir perdu 44% de son chiffre d’affaires d’une année sur l’autre, arrivant à un résultat de 407,9 millions de livres (480,28 millions d’euros). Les pertes d’exploitation, elles, explosent d’environ 485% et se situent à 82,5 millions de livres (97,14 millions d’euros). Les pertes nettes, de leur côté, gonflent de 468% à 89,1 millions de livres (104,91 millions d’euros).

"En tant que fabricant de chaussures avec un modèle d’activité basé sur la saisonnalité, nous avons subi les effets du Covid-19 dès les premiers instants, car la baisse de la demande a coïncidé avec le lancement de la saison printemps/été", déplore le label.

"Malgré des mesures fortes mises en œuvre pour protéger les marges et réduire les coûts", l’entreprise n’a pas réussi à limiter ses pertes d’exploitation aux 14,1 millions de livres (16,6 millions d’euros) de 2019.

Le montant de ces pertes est cependant à nuancer: en 2020, il comprend 24,6 millions de livres (28,97 millions d’euros) de coûts de réorganisation de l’activité, destinés à "développer, simplifier et mettre en place" un nouveau modèle d’exploitation.

L’entreprise a connu de nombreux changements au cours des deux dernières années: rachetée par de nouveaux propriétaires, elle s’est ensuite engagée dans une procédure de faillite volontaire en novembre 2020. Ce dispositif lui a permis d’obtenir des loyers basés sur l’activité réelle pour la plupart de son parc de boutiques pendant trois ans.

Les nouveaux propriétaires en question, LionRock Capital Partners, ont injecté 100 millions de livres (117,5 millions d’euros) dans Clarks à leur arrivée, donc le capital ne devrait pas manquer. Mais le rapport concernant les comptes de la société-mère fait lui aussi état d’incertitudes liées à la pandémie et de la difficulté de se projeter actuellement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com