×
3 574
Fashion Jobs
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
16 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Clarks passe aux mains de son nouveau propriétaire et nomme Victor Herrero en tant que PDG

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
16 mars 2021

Le nouveau propriétaire de Clarks a terminé son opération de reprise de la marque de chaussures britannique. L’ex-patron de Guess Victor Herrero conserve le poste de PDG qu’il occupait temporairement depuis le mois dernier.


Photo: Sandra Halliday


En novembre, le fonds basé à Hong Kong LionRock Capital avait annoncé son intention d’acquérir 51% de Clarks à travers un investissement de 100 millions de livres. La prise de contrôle est maintenant finalisée.

Sans surprise, la société a confirmé le départ de l’ex-PDG de Clarks Giorgio Presca. La rumeur courait déjà largement depuis le mois dernier et l’entreprise a enregistré une notification de fin de contrat le concernant au niveau de l'équivalent britannique du registre du commerce le 26 février dernier.

Victor Herrero, quant à lui, avait jusqu’à maintenant occupé des postes de directeur non exécutif et endossera une double responsabilité, devant président exécutif et PDG de Clarks. Le dirigeant a tenu les rênes de Guess de 2015 à 2019 et est aussi le président de Bossini, ainsi que le directeur non exécutif de Viva China Holdings Limited.

Il a tenu à remercier Giorgio Presca pour sa contribution à l’entreprise et se déclare impatient "d’emmener Clarks vers un nouveau chapitre et de créer un partenariat avec LionRock Capital et avec la famille Clark pour promettre un avenir solide et durable à cette marque emblématique, mondialement appréciée".

La tâche qui l’attend n’aura probablement rien d'une partie de plaisir. Clarks connaît des difficultés depuis la pandémie et a bien dû admettre que ses boutiques tiraient parfois ses performances vers le bas. Pour l’exercice allant jusqu’en février 2020, la société a enregistré des ventes en baisse de 8% à 725,3 millions de livres (846,06 millions d’euros). Les profits restent aux abonnés absents, tandis que les pertes se creusent.

Depuis, la société n’a pas publié de nouvelles informations concernant ses pertes et profits, mais elle a engagé une procédure d’entente volontaire avec ses créanciers, un indicateur sans équivoque des difficultés rencontrées. Les boutiques de Clarks au Royaume-Uni et en République d’Irlande ont été fermées pendant des mois, et elles le sont encore actuellement, avec une réouverture envisagée le 12 avril au plus tôt.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com