×
Publié le
13 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Claudie Pierlot veut séduire les consommatrices chinoises

Publié le
13 nov. 2020

Dans le cadre de la présentation à ses investisseurs de son plan à cinq ans, le groupe SMCP a détaillé ses ambitions pour chacune de ses quatre marques Maje, Sandro, Claudie Pierlot et De Fursac. Pour le label de mode féminine Claudie Pierlot, passé sous le giron du groupe en 2009, le mot d’ordre est renouvellement.


Collection hiver 2020 Claudie Pierlot


Avec un chiffre d’affaires annuel de 129,5 millions d’euros et ses 250 points de vente, Claudie Pierlot fait partie des challengers du portefeuille de marques de SMCP. En effet au troisième trimestre de l’exercice 2020, Claudie Pierlot et la griffe masculine De Fursac ont réalisé ensemble un chiffre d’affaires de 33,4 millions d’euros, en recul de 15,4% en organique. A titre de comparaison Sandro, seule, réalise sur la même période 116,2 millions d’euros de vente et Maje 98,8 millions d’euros. Pour booster ses ventes, le label fondé en 1984 par Claudie Pierlot, part donc à la conquête d’une nouvelle clientèle.
 
"Perçue comme trop statique en termes de style et de communication la marque fait face à une clientèle vieillissante", indique le groupe dans sa présentation. Claudie Pierlot doit donc répondre aux besoins d’un "monde nouveau" et cibler désormais les urbaines de 25 à 45 ans ainsi que la génération Z, les 15/25 ans nées avec Internet. Autre objectif pour la marque qui attire aujourd’hui très largement les femmes actives de plus de 40 ans, les acheteuses chinoises de 18 à 35 ans.

Plus de couleurs et de tailles



Pour son renouvellement, la marque s’appuie sur une nouvelle plateforme de marque qui puise dans ses racines et les gouts de Claudie Pierlot. Audace, couleurs ou encore goût du voyage sont quelques-uns des maîtres mots. Côté collections cela se traduit par des pièces intemporelles toujours twistées d’une touche de mode. Et pour favoriser la rentabilité, les lignes sont recentrées passant de 350 pièces par saison à 250.

Pour créer de la désirabilité et favoriser la fidélité, les saisons seront rythmées de collections capsules, d’injection de nouveaux produits ou de collaborations en ligne avec l’ADN de Claudie Pierlot. A noter également que le panel de tailles va être élargi pour toucher le plus de consommatrices.

La marque souhaite aussi améliorer sa rentabilité en déclinant ses meilleures ventes en plus de couleurs et de matières. Un soin sera également porté aux lignes d’accessoires qui attirent généralement les jeunes clients. Et toujours dans une volonté de renouvellement de clientèle, des produits entrée de gamme vont être développés.

Objectif environnemental



Claudie Pierlot va également poursuivre son programme Claudie Cares pour une mode durable et indique que d’ici à 2025 80% de ses références seront écoresponsables. Dans cette dynamique la marque se lancera dans le service de location de vêtements pour le printemps-été 2021, et même à la seconde main en 2023.

Comme pour toutes les marques de SMCP l’accent est aussi mis sur le digital: pour Claudie Pierlot, qui réalise aujourd’hui 18% de ses ventes en ligne, l’objectif est fixé à deux fois plus d’ici cinq ans.

C’est certainement en Chine et plus globalement en Asie que les investissements seront les plus visibles. En 2021 Claudie Pierlot va par exemple se lancer sur Little Red Book, une application shanghaienne dédiée au e-commerce. Au même moment la marque lancera un e-shop à Hong Kong desservant le reste de l’Asie. Les implantations physiques vont aussi se poursuivre en 2021 avec l’ouverture d’un nouveau concept au Shanghai Grand Gateway et l’arrivée en 2022 de la marque à Taiwan.

Enfin de 2023 à 2025 Claudie Pierlot devrait redéployer son réseau physique en Chine et dans le reste de la région en investissant des emplacements premium. La marque qui va consacrer 20% de l’ensemble de ses investissements marketing au seul marché chinois compte y réaliser 10% de ses ventes d’ici à 2025.


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com