×
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 déc. 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Collants Well : l'intersyndicale réclame davantage pour la reconversion

Par
AFP
Publié le
4 déc. 2006

MONTPELLIER, 4 déc 2006 (AFP) - L'intersyndicale de l'entreprise française Textiles Well au Vigan (Gard) où 300 emplois sont menacés par une délocalisation de la production en Asie, a demandé lundi 4 décembre "une rallonge de 3 millions d'euros" pour la reconversion des salariés, a indiqué la CFTC.


Une centaine de salariés des textiles Well du Vignan manifestent le 5 décembre 2006 à Nîmes Photo : Pascal Guyot/AFP

La direction et l'intersyndicale CFTC-CFDT-FO-CGT-CGC ont tenu lundi leur première réunion sur le plan social qui va accompagner la délocalisation.

"Vu l'ampleur du plan social, on a demandé une rallonge de 3 millions d'euros par rapport au budget initial pour la formation et la mobilité géographique des salariés", a indiqué à l'AFP Stéphane Charlin, secrétaire CFTC du comité central d'entreprise (CCE).

Le syndicaliste n'a pas précisé le montant "en cours de négociation" de ce budget. La direction n'était pas joignable lundi soir pour le préciser.

300 emplois sur 438 actuels vont être supprimés et seuls les emplois dans la logistique et la distribution devraient être maintenus au Vigan.

Le 29 novembre, le ministre délégué à l'Industrie François Loos, a estimé que l'entreprise et son actionnaire unique Natexis Industries, filiale de la Banque populaire, devraient assurer la "reconversion des salariés" et la "réindustrialisation du bassin" viganais.

"Récemment, M. de Villepin a annoncé un plan de 150 millions d'euros sur trois ans pour permettre aux salariés de s'adapter aux mutations du secteur automobile, mais dans le textile-cuir-habillement, on en est loin, alors que 56 000 emplois ont disparu dans cette filière de 1995 à 2005", a regretté M. Charlin.

Mardi, les salariés de Well sont appelés à un rassemblement à Nîmes devant une agence de la Banque populaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.