×
5 356
Fashion Jobs
Publié le
4 sept. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Collector Square : un nouvel acteur du "seconde main" de luxe 

Publié le
4 sept. 2014

A l’heure où le marché du luxe de seconde main ne cesse de gagner du terrain, notamment sur le web, Loïc Bocher, spécialiste des nouvelles technologies, et Nicolas Orlowski, fondateur d’Artcurial, lancent Collector Square.

Ce nouveau concept de dépôt-vente de luxe a été pensé sur le modèle "click & mortar", avec une offre à la fois sur internet et en showrooms.

Collector Square espère devenir le leader mondial de la vente d'objets de seconde main.


Partant du constat que le marché des objets de luxe de seconde main n’était pas encore complètement structuré, alors qu’il connait actuellement une progression plus rapide et dynamique que le premier marché du luxe,  les deux fondateurs imaginent un concept rassurant et à la mesure de la qualité des produits proposés.

"Notre principal atout par rapport à nos rivaux sur le web est de disposer immédiatement des articles et de permettre à nos clients de venir les voir quand ils le souhaitent. Quant à nos concurrents physiques, c’est notre sélection qui fait la différence. Nous avons de vrais standards de qualité : tous nos sacs sont en très bon état et surtout expertisés par des professionnels qui garantissent leur authenticité. C’est rarement le cas dans les dépôts-vente", explique Pauline Desmonts, responsable marketing de Collector Square.

Collector Square propose donc à ses clients de se rendre dans leur showroom d’environ 100 m2, situé 70 rue Bonaparte, dans le 6e arrondissement de Paris, pour découvrir dans un cadre sobre et épuré leur caverne d’Ali Baba.

En effet, si seulement quelques pièces sont exposées, la totalité du stock est présente dans le bâtiment, soit 1 300 sacs, 300 bijoux et 300 montres. Des objets de luxe que l’équipe présente simplement sur demande.
 
Pour autant, même si ce showroom fait partie intégrante du concept Collector Square, les ventes sont majoritairement générées par le site.

La responsable marketing explique : "Nous réalisons entre 20 et 30 ventes par jour, pour l’essentiel en ligne. Cependant, nous savons que notre point de vente physique y contribue car c’est rassurant pour les acheteurs de savoir qu’ils peuvent facilement nous trouver.  Notre panier moyen se situe entre 1 100  et 1 300 euros. La confiance est donc essentielle pour nous et le showroom constitue un réel levier de transformation".  
 
Par ailleurs, pour se démarquer, Collector Square mise aussi sur ses prix justes. L’enseigne a même mis au point un outil baptisé LuxPrice-index, lui permettant de garantir le prix le plus en adéquation avec le marché.
 
En effet, cette base de données internationale inédite – la plus importante à ce jour – réunit et analyse plus de 200 000 résultats de ventes aux enchères de sacs, bagages et montres de luxe au cours des dix dernières années, offrant ainsi pour la première fois aux amateurs un indice de référence sur la valeur des objets de luxe de seconde vie.
 
Enfin, alors que le site a effectué un très beau démarrage en France, ses fondateurs envisagent déjà un développement à l’international.

"Notre principal projet est aujourd’hui de développer le concept dans des grandes villes étrangères comme Londres, New-York ou encore Tokyo. Nous développerons exactement le même concept qu’à Paris et nous traduirons les sites. Cependant, pour l’instant, nous ne savons pas encore par quelle ville nous allons commencer", déclare Pauline Desmonts.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com